Unilever : résultats décevants, une fois de plus

Au 3ème trimestre les fluctuations monétaires ont lourdement affecté les résultats de la multinationale Unilever : le CA a chuté de 4,8%, alors qu'hors effets de change celui-ci aurait progressé de 3,8% ; une croissance qui reste néanmoins en-deçà des attentes.

 

Croissance des volumes et hausse des prix

Au troisième trimestre le chiffre d'affaires d'Unilever s'est établi à 12,5 milliards d'euros, soit une baisse de 4,8% par rapport au même trimestre un an plus tôt, et ce maglré la croissance des volumes (+2,4%) et la hausse des prix (+1,4%). De plus, la croissance de 3,8% hors effets de change est inférieure aux attentes : les analystes tablaient en effet sur une hausse de 4,3%.

 

"Durant le troisième trimestre la croissance s'est accélérée dans toutes nos divisions", commente le CEO néerlandais Paul Polman. "Nous sommes parvenus à augmenter nos prix, tout en maintenant une belle croissance des volumes, ce qui souligne la force de nos marques et la qualité de notre programme d'innovation. Notre focus sur le long terme continue de générer une croissance qualitative."

 

Pour le reste de l'année le fabricant de marques telles que Knorr, Magnum, Lipton en Dove, confirme ses prévisions : "Une croissance sous-jacente des ventes de 3 à 5%, une amélioration de la marge opérationnelle sous-jacente et un solide cash-flow. Nos objectifs pour 2020 restent à portée de main."

 

Après avoir tenté vainement de simplifier la structure bicéphale de l'entreprise et de transférer le siège social aux Pays-Bas, les résultats trimestriels d'Unilever s'avèrent donc à nouveau décevants.