Vache Bleue acquiert du fromage danois à râper

Vache Bleue, le leader du marché belge dans le domaine du fromage râpé, détient désormais son propre fromage à râper : l’entreprise rachète deux usines du producteur laitier danois Arla Foods. Cette acquisition devrait également permettre à la marque de s’étendre vers la France.


Râpeur recherche fromager

Râpeur recherche fromager : c’est avec cette idée que le transformateur de fromage Vache Bleue s’est mis en quête d’une fromagerie à reprendre. Sa conquête : Arla Foods, un producteur laitier danois de grande envergure, qui lui cède deux usines. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué, mais suite à cette reprise le chiffre d’affaires de Vache Bleue grimperait d’un coup de 65 à 160 millions d’euros.


L’intérêt de cette acquisition réside dans le fait que Vache Bleu dispose désormais de son propre fromage. Auparavant le groupe intervenait uniquement en tant que transformateur  et fabriquait donc des produits finis, tels de que du fromage râpé, des sauces et vinaigrettes, à base de produits laitiers achetés à des producteurs externes.

 

Fromagerie et usine de transformation et conditionnement

Grâce à cette reprise, Vache Bleue détient désormais une fromagerie en Bavière en Allemagne et une usine de transformation et de conditionnement de fromage en Alsace en France. D’ici fin mars la transaction devrait être finalisée. Vache Bleue, qui jusqu’à présent comptait 125 employés, reprend également les 123 travailleurs des deux usines.


Selon le co-propriétaire Free Vroome, la reprise de l’usine en Alsace, « facilitera considérablement l’entrée sur le marché français ». L’entreprise ambitionne en effet une expansion vers la France, rapporte le journal De Tijd.


La société Vache Bleue, fondée en 1927, est passée sous étendard finlandais en 1996, mais est redevenue belge en 2012 après un management buy-out par les directeurs David Parent et Free Vroome. En 2017 le groupe a réalisé un bénéfice net de 638.000 euros, tandis que le bénéfice brut cette même année a franchi le cap d’un million d’euros.