Vandemoortele prend son futur CEO à bord

Vandemoortele prend son futur CEO à bord

Le groupe alimentaire gantois Vandemoortele, l’un des leaders européens dans le domaine des produits de boulangerie surgelés, margarines et matières grasses, a attiré l’actuel CEO des tapis Balta, Jules Nooten (51 ans), afin qu’il dirige à partir du 1er août la division ‘Bakery Products ‘. « D’ici quelques années » ce dernier succèdera à l’actuel grand patron, Jean Vandemoortele, en tant que CEO du groupe.

Retour au ‘food’

Début août Jules Noten remplacera Eddy Mûelenaere, qui fin avril a quitté le groupe Vandemoortele. « L’arrivée de Jules Noten constitue un véritable renforcement de notre management. Il possède toutes les qualités et l’expérience requises, afin de développer avec succès notre ‘Bakery business’ et d’en faire le leader européen incontesté », estime l’actuel CEO, Jean Vandemoortele.


Jules Noten quitte l’enseigne de tapis Balta , basée en Flandre-Occidentale, après y avoir annoncé 84 licenciements la semaine dernière. Toutefois Noten avait informé le Conseil d’administration il y a plusieurs semaines de son retrait.  Il n’y aurait donc pas de lien  direct entre les licenciements et le départ du CEO.


Ces dix dernières années, Noten a occupé diverses fonctions directives, notamment chez Unilever (2001-2003), chez  Massive en tant que CEO (2003-2008), auprès du groupe d’investissement 3i comme senior advisor (2008-2009) et depuis janvier 2009 en tant que CEO des tapis Balta.


Chaises musicales chez Vandemoortele

Le Conseil d’administration de Vandemoortele  a nommé Michel Delloye président du Conseil, où il succède à Karel Boone (Lotus Bakeries), qui a atteint l’âge limite. Michel Delloye siège chez Vandemoortele depuis 2011 en tant qu’administrateur indépendant.


« Le but est que Delloye d’ici quelques années transmette la présidence du Conseil d’administration à l’actuel CEO Jean Vandemoortele et qu’à ce moment-là Jules Noten devienne CEO », explique le groupe alimentaire gantois.


Chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros

Vandemoortele est actif dans deux branches alimentaires distinctes. La division ‘Bakery Products’ produit et commercialise des produits de boulangerie surgelés, des viennoiseries et des pâtisseries, tant pour les utilisateurs professionnels que pour les détaillants.


La division ‘Lipids’ produit et vend aux utilisateurs professionnels, mais est également fortement présente dans le commerce de détail avec un large assortiment de margarines et d’huiles de friture en label privé, ainsi que d’autres marques de renom au Benelux (Vandemoortele, Vitelma, Diamant et Gouda’s Glorie).


En 2011 Vandemoortele a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 1,3 milliard d’euros. Le groupe, basé à Gand, opère dans 12 pays européens et compte 5.000 collaborateurs.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Filet Pur: Images hallucinantes ? Une seule adresse !

15/12/2017

Jef Colruyt est un modèle de sérénité imperturbable et le jambon pata negra est le bitcoin de la charcuterie. Deux conclusions instructives parmi d’autres, à découvrir dans votre rubrique FMCG hebdomadaire, assaisonnée par RetailDetail Food !

RetailDetail Food #26 staat online

15/12/2017

Les représentants commerciaux sont-ils encore les bienvenus chez les retailers ? Le point sur cette question, avec des réponses très divergentes,  dans ce 26ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé pour les exploitants de supermarchés.

Analyse : Comment Colruyt Group s’arme-t-il  contre une éventuelle guerre des prix ?

14/12/2017

Malgré des marges en baisse, Colruyt ne renoncera pas à sa garantie du meilleur prix : afin de financer une éventuelle guerre des prix le retailer mise sur l’automatisation, le gain de productivité et des magasins de format un peu plus réduit.

Carrefour continue de perdre des parts de marché en France

13/12/2017

Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, est confronté à un énorme défi. C’est ce que confirment une fois de plus les derniers chiffres de Kantar Worldpanel, selon lesquels le groupe serait le plus grand perdant en termes de parts de marché en France.

Metro : après la scission les Pays-Bas et la Belgique restent les maillons faibles

13/12/2017

Un an après s’être séparé de ses activités non-food, le groupe alimentaire allemand Metro dit avoir posé de solides bases pour une future croissance. Néanmoins le Benelux continue de freiner cette croissance.

AB InBev : 70 emplois supprimés au siège principal de Louvain

12/12/2017

Suite à la décision de déménager son service mondial d’achats vers la Suisse, où était déjà basé le service d’achats de SABMiller, le brasseur AB InBev supprimera 70 emplois au siège principal de Louvain.

Back to top