Voici comment Lidl compte devenir un champion du développement durable

Voici comment Lidl compte devenir un champion du développement durable

Lidl Belgique a élaboré une nouvelle stratégie de durabilité avec d’ambitieux objectifs. D’ici 2020 l’enseigne veut figurer au top en matière d’entreprenariat durable dans le retail, aussi dans ses relations avec ses partenaires commerciaux.

Chef de file

« Nous mettons la barre très haut », indique d’emblée Boudewijn van den Brand, CEO de Lidl Belgique et Luxembourg. « Nous voulons être un smart discounter durable, avec un impact positif sur ses collaborateurs, ses clients et la société. Nous menons notre politique de durabilité sous le slogan ‘En route vers demain’ en nous focalisant sur cinq piliers : notre assortiment, nos collaborateurs, l’environnement, la société et nos partenaires d’affaires. » Lidl a fixé ces cinq piliers au niveau international, mais leur mise en œuvre se fait au niveau local. Dans ce domaine Lidl Belgique figure parmi les chefs de file au sein du groupe.


Depuis un certain temps déjà le retailer s’efforce par exemple de durabiliser  son assortiment. « Pour chaque produit que nous proposons, nous recherchons la solution la plus durable. Cela signifie donc qu’à partir de maintenant chaque produit sera examiné à la loupe afin d’évaluer toutes les options possibles en matière de durabilité », explique le directeur marketing & ventes Jeroen Bal.


Produits locaux

Chez Lidl le chiffre d’affaires des produits durables doit progresser de 10% par an. Il s’agit là de produits affichant un label tel que bio, eco, MSC, ASC, Rainforest Alliance …. Le chiffre d’affaires total des produits régionaux et locaux doit lui aussi augmenté de 10% par an. En outre le retailer vise une huile de palme certifiée 100% durable et l’élimination totale de substances chimiques nocives de la chaîne de production du textile.


Et Lidl pense également à notre santé : son objectif est de réduire de 20% le sel et le sucre ajoutés d’ici 2025, comparé à 2015. « Pour les réductions de sucre nous nous concentrons sur les denrées alimentaires populaires auprès des enfants. Pour la diminution de la concentration de sel nous nous focalisons sur les catégories de produits consommés régulièrement, qui constituent une part importante de notre consommation quotidienne de sel », précise Philippe Weiler, responsable CSR.


« Le travail doit être un plaisir »

Autre ambition de Lidl : être le meilleur entrepreneur au sein du retail belge. L’enseigne vise une première place dans la compétition ‘Great Place To Work’. « Chaque jour nos quelque 7.000 employés doivent faire en sorte que nos clients aient le sourire. Personnellement, je pense que c’est très important », souligne Boudewijn van den Brand. « Je suis convaincu que la clé de notre succès réside dans la satisfaction de nos employés. Le travail doit être un plaisir ! »


Concernant l’environnement l’objectif de Lidl est que d’ici 2020 12,5% de sa consommation d’électricité provienne de sa propre production d’électricité renouvelable. A partir de 2017 chaque nouveau centre de distribution ou point de vente à bâtir répondra au standard de construction durable BREEAM. En outre Lidl se chargera de la collecte sélective de 95% de tous les flux de déchets.


Relations commerciales durables

Le discounter cherche également à être un bon voisin et examine le rôle et l’impact de chacun de ses magasins au niveau local. Afin de réduire le gaspillage alimentaire de 25%, les magasins travailleront en étroite collaboration avec des organisations locales. En outre chaque région conclura des partenariats locaux avec une série d’organisations visant une alimentation saine.


Enfin Lidl opte sciemment et si possible pour une relation à long terme avec ses partenaires commerciaux. Une plate-forme d’audit indépendante suivra et soutiendra les performances des partenaires sur le plan de la durabilité. D’ici 2018 les critères de durabilité seront intégrés dans les procédures d’achat de tous les départements.


Pour illustrer ce dernier point, Lidl a présenté sa nouvelle politique de durabilité à l’égard du cultivateur de tomates Rotom à Wavre-Notre-Dame. Celui-ci livre 92% de sa production à l’enseigne, soit environ 11 millions de kilos en Belgique et 11 millions de kilos dans d’autres pays européens. Et ce depuis les débuts de Lidl en Belgique en 1998. Cela démontre que Lidl et ses partenaires peuvent croître ensemble, au niveau national et international. De plus Rotom est une entreprise particulièrement durable, qui produit sa propre électricité verte et qui utilise uniquement de l’eau de pluie récupérée, afin de réduire la facture d’eau à zéro. Preuve que la durabilité et la réduction des coûts vont de pair.