Voilà comment Carrefour séduit ses clients à Zemst

Voilà comment Carrefour séduit ses clients à Zemst

Le concept d’hypermarché de Carrefour Belgium continue d’évoluer. Ce matin à Zemst le retailer a rouvert ‘le magasin le plus moderne de Flandre’, avec l’accent sur le confort, la durabilité et la connectivité.

Efficacité énergétique

L’hypermarché agrandi de Zemst s’inspire des concepts de Mons (Les Grands Prés) et Coxyde, mais ajoute quelques touches locales. Aucun hypermarché n’est pareil à un autre : les magasins s’appuient sur leur historique et leurs points forts locaux, souligne Peter Bruyneel, responsable ‘concept et développement des ventes’.


A Zemst la surface de vente a été agrandie de 2.000 m², passant de 6.500 à 8.500 m². Carrefour a profité de cette occasion pour rénover la surface existante : sols, plafonds et éclairage ont été remplacés. Une meilleure isolation et l’installation de frigos CO2 permettent de réduire les coûts énergétiques de 20 à 30% et l’utilisation d’éclairage LED permet une économie de 10 à 15%. L’eau de pluie est récupérée et des écrans digitaux remplacent les affiches papier (ou du moins partiellement).


Informer et inspirer

L’aménagement intérieur du magasin est ouvert et aéré, de façon à donner une bonne vue d’ensemble, avec de larges allées, des rayons bas et un affichage clair. La lisibilité est le mode d’ordre : l’espace a été subdivisé en différents shops-in-the-shop avec des présentoirs adaptés, où l’utilisation de matériaux naturels comme le bois ou la brique est fréquente. Les produits exclusifs sont joliment présentés sur des tables ou des displays. Dans chaque catégorie l’hypermarché propose davantage de marques, de choix et de produits premium, tout en se préoccupant du niveau de prix – un exercice d’équilibre précaire pour tout hypermarché. Au rayon vin par exemple, il y a des vins dont les prix varient entre 2,50 euros et 419 euros la bouteille. Bref, le grand écart …


Les diverses applications digitales faciliteront vos courses en vous informant et/ou en vous inspirant. Le wifi est d’ailleurs disponible gratuitement. Dans le département culture vous pourrez scanner des DVD, jeux vidéo ou CD pour les écouter ou visionner des bandes-annonces. Au rayon multimédias un scanner vous aidera à choisir les cartouches d’encre compatibles avec votre imprimante. Un miroir digital a été installé dans le rayon textile. « Au Carrefour de Mons 12.000 clients par mois utilisent ce miroir », nous dit-on. Au rayon bière un conseiller brassicole digitale vous aidera à trouver la bière qui vous convient et au rayon frais une borne vous suggérera des idées de recettes.

 

Séduire

Eye-catchers ? De vastes rayons multimédias et électro avec une grande attention pour l’innovation (drones, casques de réalité virtuelle) et les  grandes marques. Un département déco chaleureux proposant un large assortiment de bougies, un rayon lingerie à l’image d’une boutique. Le département des produits d’entretien et de lessive reste basique et fonctionnel : le prix y règne en maître. La santé y également sa place (vrac, bio et 150 références sans gluten), ainsi que les produits locaux avec plus de 200 références.


Vous ne manquerez pas de remarquer le rayon chocolat très riche (avec plus de 200 références, rayon aménagé en collaboration de Mondelez), que Carrefour combine avec le rayon café, où le café est torréfié sur place (en collaboration avec Rombouts). Le comptoir pâtisserie vous tentera par son chocolat et ses biscuits faits maison et la boucherie par sa viande maturée de différentes races. Vous y découvrirez également un bar à fruits et légumes premium, des salades ultra-fraîches grâce à un système d’humidification, un comptoir à fromage proposant pas moins de 250 variétés. Le rayon poisson propose des sushis frais du jour et du saumon fumé maison. Et côté caisses, ici aussi la file d’attente unique a été instaurée.


Carrefour poursuit l’opération de rénovation de ses hypermarchés : actuellement des travaux de transformation sont en cours dans les hypermarchés de Kuringen et Ans.

 

Galerie de photos

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Filet Pur: Une question d’indigestion

17/11/2017

Dans certains quartiers généraux la tension monte a vue d’œil, mais pour les gourmets la semaine s’est plutôt bien déroulée. Vous avez raté quelque chose ? Voici le résumé hebdomadaire joyeusement gratiné de RetailDetail Food !

« De gardienne d’enfants à commerçante »

17/11/2017

Marieke Vermeire exploite le Carrefour Express de la Luikersteenweg à Hasselt aux côtés de son mari. « Le hasard a voulu que Carrefour recherche des franchisés pour exploiter ce magasin juste au moment où nous envisagions de nous lancer. »

RetailDetail Food #25 est disponible en ligne

17/11/2017

Comment les commerçants gèrent-ils les clients agressifs en magasin ? Voilà l’un des thèmes abordés dans le 25ème numéro de RetailDetail Food, le journal personnalisé des exploitants de supermarchés.

Le CEO d’Alpro, Bernard Deryckere, démissionne

16/11/2017

Bernard Deryckere, l’architecte du succès international de l’entreprise de produits laitiers belge Alpro, démissionne après 16 années passées au sein de l’entreprise. Des différends avec le nouveau propriétaire Danone seraient à l’origine de ce départ.

Tesco obtient le feu vert pour « la fusion de l’année » avec Booker

15/11/2017

Ça bouge dans le retail au Royaume-Uni : après l’absorbation de Nisa par Co-op, le leader du marché Tesco va lui aussi augmenter sa part de marché en rachetant le grossiste Booker pour la modique somme de 4,52 milliards d’euros !

L’Inde, terre promise pour les pommes et les poires belges

14/11/2017

Les fruiticulteurs belges s’en vont conquérir l’Inde : pour l’instant ce pays est déjà le principal marché d’exportation hors Europe pour les pommes belges et les poires belges y sont également fortement promues. 

Back to top