Westvleteren, à nouveau meilleure bière du monde, se lance hors frontières

Westvleteren, à nouveau meilleure bière du monde, se lance hors frontières

Pure coïncidence sans doute, mais juste après que le site de cotations américain ratebeer.com ait proclamé la Westvleteren 12 comme meilleure bière du monde, voilà que l’abbaye de Westvleteren annonce l’exportation de sa bière à l’étranger. Grâce à une deuxième action proposant 70.000 coffrets de Westvleteren XII hors de nos frontières, les frères espèrent ainsi pouvoir financer les travaux de rénovation de l’abbaye de Saint-Sixte (Flandre occidentale).

Véritable ruée lors de la première action

Au mois de novembre 2011 une première action avait remporté un succès phénoménal,  provoquant des files interminables devant les magasins Colruyt partout en Belgique, où le stock de 93.000 coffrets de ‘pierres d’abbaye’ avait été épuisé en un rien de temps. L’abbaye avait déjà laissé entendre qu’elle prévoyait une deuxième opération de ce genre à l’étranger, « afin de répondre à l’importante demande ».


Les 70.000 nouvelles ‘pierres d’abbaye’ seront réparties en trois chargements et exportées dans huit pays différents. La première cargaison est déjà en route vers la France, l’Irlande et la Suisse.  Le mois prochain  l’Italie, l’Espagne et les Etats-Unis seront approvisionnés du précieux breuvage. Et enfin au mois d’avril ce sera le tour du Canada, des Pays-Bas et à nouveau la France.


Le frère Godfried de l’abbaye de Saint-Sixte est conscient qu’il ne s’agit  là que d’une goutte d’eau dans l’océan. « C'est de toute façon une illusion de penser que nous pourrons un jour satisfaire la demande mondiale .» L’offre limitée d’une part  – malgré les coffrets supplémentaires – et la grande demande d’autre part ont fait monter en flèche le prix de cette bière mythique au marché noir : parfois plus de 200 euros pour quelques bouteilles, alors que le prix par bouteille aux portes de l’abbaye est de € 1,63 à peine.


Westvleteren, à nouveau meilleure bière du monde …

Le couronnement  de la Westvleteren 12 comme meilleure  bière du monde – du moins selon le site spécialisé ratebeer.com – ne fera qu’augmenter la demande. Après une année d’absence au top, la célèbre bière trappiste a donc récupéré son prestigieux titre. La bière suédoise Närke Kaggen Stormaktsporter, première au classement en 2009 et 2011, doit cette année pour la troisième fois déjà (également en 2007 et 2010) se contenter d’une deuxième place après la Westvleteren 12.


Les frères ont partagé ce succès avec tout le secteur brassicole belge : « Les frères et leur brasserie sont reconnaissants pour la mention honorable de 'meilleure bière du monde' qui leur a été attribuée sur le site Ratebeer et y voient en même temps un témoignage de considération pour toutes les bières belges », déclarent-ils dans un communiqué de presse. « Nous souhaitons expressément partager cet honneur avec tous les brasseurs belges qui s'efforcent sans relâche de produire des bières d'éminente qualité », ajoutent-ils.


Dans la liste des “50 meilleures bières du monde” la Belgique est bien représentée : outre la médaille d’or pour l’abbaye de Saint-Sixte, les Trappistes de Rochefort obtiennent une honorable cinquième place (avec la Rochefort 10). Une dizaine d’autres bières belges figurent également au top 50.


… et Oostvleteren meilleure brasserie d’Europe

Le succès des Trappistes de Westvleteren n’est pas un cas isolé dans la région : en effet  ratebeer.com, qui dans son concours brassicole couronne également la meilleure brasserie du monde, a élu les Struise Brouwers d’Oostvleteren meilleure brasserie non-américaine mondiale. En 2008 les Struise Brouwers avaient même été proclamés meilleurs brasseurs du monde (y compris les USA), titre remporté également par la brasserie de Westvleteren en 2002 et 2003.


Après neuf brasseurs américains – et les Struise Brouwers – au top 10, viennent ensuite l’abbaye de Saint-Sixte de Westvleteren (13ième  et 3ième brasserie non- américaine) et la brasserie de Sint-Bernardus (32ième et 6ième  brasserie non-américaine). Ces derniers utilisent les mêmes recettes que leurs célèbres collègues trappistes et ont brassé la bière de Westvleteren sous licence jusqu’en 1992.


Seul intrus dans ce bastion de Flandre occidentale : la brasserie de Rochefort, qui se place en 30ième  position au classement général et  5ième  brasserie non-américaine mondiale.  Les brasseries hollandaises De Molen (12ième ) et danoises Mikkeller (16ième) défendent elles aussi l’honneur de l’Europe dans ce concours à l’échelle mondiale.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon lance sa propre box repas

20/07/2017

Dans sa quête continue d’innovation et d’expansion, Amazon s’aventure désormais sur le marché des box repas. Pour l’instant celles-ci ne sont disponibles que dans certaines villes où Amazon Fresh est actif.

Forte croissance du bénéfice pour Unilever

20/07/2017

Durant le 1er semestre de 2017 Unilever a enregistré une solide croissance tant de son CA que de son bénéfice. Ces belles performances s’expliquent avant tout par la hausse des prix et la dynamique positive dans les catégories soins et glaces.

Carrefour déploie sa formule discount Supeco en Italie

19/07/2017

Le groupe Carrefour vient d’ouvrir le premier magasin à part entière de sa formule soft discount Supeco en Italie. Le concept vise à la fois les ménages et les clients professionnels.

Amazon Fresh débarque à Hambourg

19/07/2017

Amazon poursuit l’expansion de son service Amazon Fresh en Allemagne. Après Berlin et Potsdam, le supermarché en ligne propose également ses services à Hambourg. Amazon Fresh a démarré en Allemagne il y a quelques mois.

Subway prépare un nouveau concept

19/07/2017

La chaîne de restauration rapide Subway teste un nouveau concept dans quelques-uns de ses établissements. L’enseigne a opté pour une nouvelle identité visuelle et une série de nouveautés technologiques.

Reprise du pôle alimentaire de Reckitt Benckiser : Unilever évincé

19/07/2017

L’américain McCormick & Co a racheté la division alimentaire du britannique Reckitt Benckiser pour un montant de 4,2 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros) et évince ainsi le groupe Unilever qui lui aussi était en lice.

Back to top