« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »

« L’UE doit créer un cadre plus précis pour l’e-commerce »
Shutterstock

Selon la députée européenne Marietje Schaak, la Commission européenne devrait créer un cadre plus précis pour l’e-commerce, pour éviter que de grandes entreprises internet déterminent elles-mêmes les normes du commerce digital.

Le libre marché menacé

Pour remédier à cette situation Schaake a introduit un rapport en vue d’inciter la Commission européenne à mettre au point une stratégie pour le commerce digital, qui soit valable pour tous les États membres. Selon Schaake, actuellement les initiatives européennes ont peu d’impact parce que trop fragmentées.


Schaake craint qu’ainsi les grandes entreprises internet fixent elles-mêmes les normes. Ainsi Jack Ma, fondateur de la plate-forme chinoise Alibaba,  souhaite créer depuis longtemps des zones de libre-échange internationales pour l’e-commerce. La députée estime qu’il n’est pas souhaitable que de tels géants du digital prennent les rênes, car cela mettrait le libre marché en danger.


« N’oublions pas que pour ces entreprises l’aspect lucratif est primordial », souligne Schaake. « Le législateur doit garder les choses en main. L’UE doit prendre l’initiative car il y a déjà une structure avancée. Au niveau technologique nous avons un retard dans le domaine de la production et des services, où dominent respectivement l’Asie et les Etats-Unis, mais en Europe par contre nous sommes en avance au niveau de la réglementation de l’économie digitale. »


Neutralité du réseau

Dans son rapport Schaake évoque notamment la protection des données, la neutralité du réseau et la réduction des tarifs télécoms et internet. Selon la députée, l’Europe devrait également fixer des limites claires lorsqu’il s’agit de négocier des accords commerciaux.


« Les accords commerciaux sont déjà complexes. Ils doivent être pertinents. Aujourd’hui divers aspects digitaux jouent un rôle dans le commerce international. Autrefois il y avait une distinction entre les produits et les services, alors qu’aujourd’hui les deux s’entremêlent. Si en plus ces services sont digitaux, il est nécessaire de bien régler des accords commerciaux modernes. »
 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Action ouvre son 1000ème magasin

20/10/2017

Le 21 octobre restera dans les annales du discounter Action : ce samedi l’enseigne ouvrira son 1000ème magasin à Gorinchem, dans un immeuble anciennement occupé par Charles Vögele et Aldi.

Ouverture des premières boutiques du centre commercial The Mint

18/10/2017

Les premiers magasins du nouveau centre commercial The Mint à Bruxelles, anciennement connu sous le nom de Centre Monnaie, ont ouvert leurs portes : Iam et Nyx ont ouvert aujourd’hui et d’autres enseignes suivront dans les prochains jours.

RetailDetail Magazine #5 staat online

18/10/2017

En vedette sur la couverture de l’édition d’octobre du Magazine RetailDetail le nouveau CEO de e5 mode, Alexander Talpe. Egalement dans ce numéro : un dossier fouillé concernant l’immobilier commercial et la mobilité dans les centres urbains.

Zalando se lance dans les cosmétiques

18/10/2017

D'ici le printemps 2018 Zalando vendra également des cosmétiques sur son webshop, à commencer par l’Allemagne. En outre, l’e-tailer a publié ses résultats trimestriels et annonce une croissance du chiffre d’affaires de près de 30%.

Amazon se lance dans le sportswear

17/10/2017

Amazon serait en train de préparer sa propre collection de vêtements de sport. Pour ce faire le géant américain aurait contacté des fabricants qui collaborent déjà avec des enseignes telles que Gap et Uniqlo.

Back to top