« La fusion entre Karstadt et Kaufhof quasiment finalisée »

« La fusion entre Karstadt et Kaufhof quasiment finalisée »

Le canadien Hudson’s Bay a conclu un deal avec l’autrichien Sigma Holding, propriétaire de l'enseigne allemande Karstadt. Selon les médias allemands, un accord provisoire a été signé, mais selon les Canadiens les choses n'en sont pas encore là.

« Fusion sur pied d’égalité »

Fin 2017 l’investisseur immobilier autrichien avait déjà approché les Canadiens en vue d’une coentreprise entre Karstadt (80 magasins en Allemagne) et Kaufhof de Hudson's Bay (une centaine de points de vente), avec les Autrichiens aux commandes. Après le refus d’une première offre de 3 milliards d’euros en début d’année, les deux parties ont repris les négociations fin juin. Aujourd’hui les médias allemands annoncent qu’un accord provisoire a été atteint concernant « une fusion sur pied d’égalité », mais dans une réaction Hudson's Bay affirme que seule « une déclaration d'intention a été signée en vue d'examiner une possible coentrepise ».


Depuis longtemps déjà les deux groupes sont à la peine suite à la montée des enseignes Primark et Zalando. Depuis la reprise par Hudson’s Bay le chiffre d’affaires de Kaufhof n’a cessé de reculer : la plus grande chaîne de grands magasins allemande est dans le rouge depuis des années. Pour Karstadt par contre le pire semble être derrière le dos : même si le chiffre d’affaires est encore en légère baisse, la chaîne est parvenue à sortir du rouge en 2017 et ce pour la première fois en 12 ans.


Les enseignes Kaufhof et Karstadt sont toutes deux présentes dans de nombreuses villes allemandes. D’où l’inquiétude concernant les conséquences sur l’emploi en cas de fusion. Selon certains initiés, une quinzaine de magasins lourdement déficitaires devraient fermer leurs portes, mais cette information n’a pas été confirmée.