« La pandémie était le cas de test idéal pour notre stratégie omnicanal » (Sonia Pypaert, The baby's corner)

Foto: Sonia Pypaert, The baby’s corner
Foto: Sonia Pypaert, The baby’s corner

Malgré le coronavirus, le magasin pour bébés et enfants The baby's corner a pu clôturer l'année 2020 avec une croissance de chiffre d’affaires de 10 %. « Je travaillais déjà sur la transformation numérique depuis 2015 », explique l'entrepreneuse Sonia Pypaert, qui est en passe de faire de son activité de vente au détail une véritable communauté.

 

Test ultime

Le confinement a été particulièrement compromettant pour The baby’s corner : du jour au lendemain, le magasin immersif de 2 500 mètres carrés installé à Nazareth a dû fermer ses portes, tout comme tous les autres détaillants non essentiels. Mais un entrepreneur motivé tel que Sonia Pypaert ne se laisse pas abattre facilement : « Je sais comment transformer le négatif en positif. Nous investissons dans la transformation numérique depuis 2015, dans l'idée de ne plus avoir de magasin physique en 2025. Nous disposions déjà d'un système ERP et, en 2019, nous avions beaucoup investi dans des outils pour l’e-mail marketing axé sur les données et une liste de naissance en ligne conviviale. Nous avons une clientèle jeune, nous nous devons de passer par le numérique. Au final, c'était donc une occasion rêvée, le test ultime pour notre approche ‘phygitale’. »
 

Le test s'est avéré concluant : « Nous avons largement compensé la perte due à la fermeture du magasin. La boutique en ligne et la liste de naissance en ligne représentent 50 % du chiffre d'affaires. » Une affaire sauvée par le commerce électronique, même s'il ne faut pas sous-estimer l'importance du commerce physique, comme cela a été démontré lorsque les magasins ont pu rouvrir : « Les clients aiment venir dans notre magasin, c'est un lieu de rencontre. Le fait que nous ayons un grand local et un grand parking, en périphérie, s'est avéré être un avantage. Chez nous, vous pouvez faire vos achats en toute sécurité. » C'est donc une réussite multi-facettes.

 

Communauté en ligne

Pour Sonia Pypaert, le commerce de détail va bien au-delà de l'achat et de la vente de produits. « La maman est la source d’inspiration de toutes nos activités, et les jeunes mamans ont énormément besoin d'informations et de conseils. Avec du contenu, vous pouvez asseoir votre pertinence. C'est pourquoi j'ai écrit le livre « Onder mama's - Wat niemand je ooit vertelde over het prille moederschap ». Et comme je ne pouvais pas en parler en public l'année dernière, j'ai commencé à faire des vidéos et des podcasts. Je suis sortie de ma zone de confort... Ensuite, en été, j'ai lancé notre communauté de mamans en ligne. »
 

Ondermamas.be se définit comme « la plateforme pour une grossesse sereine et une maternité stimulante ». « Des mamans qui aident des mamans, voilà l'idée. C'est une initiative non commerciale : je donne plus que je ne reçois, mais je suis convaincue que j’en récolterai les fruits un jour. L'avantage est que je peux ainsi parfaire mon expertise grâce à celle d'autres experts, des partenaires qui recherchent également un lien avec les mamans. C'est très enrichissant. »

 

Triple stratégie de marque

Sonia Pypaert met en place une triple stratégie de marque : en plus de la marque de détail The baby's corner et de la communauté Onder mama’s, il y a aussi Tales of Glory, un joli concept avec des boîtes de rangement uniques pour tous les souvenirs émouvants de la grossesse, du bébé et de son enfance. « Ce sont des vases communicants. Cette approche me permet de me démarquer et de m'éloigner du pur concept de prix. » L'entrepreneuse ne compte pas s’arrêter là : elle prépare un nouveau livre pour la fête des mères : « Mama’s weten waarom ». Et les perspectives commerciales semblent encourageantes, car on prévoit un véritable baby boom en 2021 suite au confinement imposé pour lutter contre le coronavirus. « En décembre, le nombre de nouvelles listes de naissance à augmenter de façon exponentielle ! »
 

Comment Sonia Pypaert, de The baby's corner, met en pratique sa vision phygitale du commerce de détail et quels sont ses projets pour l’avenir ? Elle viendra nous en parler lors du RetailDetail Omnichannel Congress, un congrès 100% numérique qui aura lieu le 11 février et sera présidé par Gino Van Ossel (Vlerick Management School). Le matin, Vincent Rousseau, du détaillant de mode Paprika, nous parlera également de l'impact de l'accélération numérique sur le commerce de la mode. Gert Van Gestel, PDG de Connect+, le groupe qui détient les chaînes électriques ExellentSelection et Expert, sera également au rendez-vous. Cliquez sur ce lien pour obtenir de plus amples informations sur le programme et acheter vos tickets pour la diffusion en direct. À bientôt !