« Le consommateur devrait toujours pouvoir payer par voie électronique »

Shutterstock.com

Un nouveau projet de loi vise à obliger les commerçants à accepter les paiements électroniques à tout moment. Une mesure immédiatement fortement critiquée. « Les paiements électroniques restent trop chers pour les commerçants indépendants. »


De sérieuses amendes

« Nous évoluons vers une ‘société sans cash’ où les gens n’ont pas toujours de l’argent liquide en poche. Le consommateur doit avoir la possibilité d'effectuer ses achats par voie électronique, et ce à tout moment », déclare la députée CD&V Leen Dierick. Le paiement électronique est plus sûr et répond également aux attentes des consommateurs aujourd'hui, souligne-t-elle dans le journal De Tijd. C'est pour cette raison qu’elle présente un projet de loi qui oblige les entreprises à accepter les paiements électroniques en toutes circonstances. Ceux qui refusent, s'exposeront à une amende de 26 à 10.000 euros.

 

Les commerçants ne sont pas obligés de se procurer un terminal de paiement puisque les applications pour smartphones rempliraient également cette obligation. Néanmoins, le syndicat neutres pour indépendants (SNI) réagit négativement : malgré les récentes réductions de prix, les paiements électroniques coûtent encore trop cher aux commerçants, selon la présidente Christine Mattheeuws.

 

Dans un communiqué de presse, le fournisseur de services de paiement CCV se déclare favorable à la promotion des paiements électroniques, mais pas aux amendes : « Il existe des alternatives pour augmenter le nombre de paiements électroniques et donc également la sécurité et le confort de paiement. Pensez à des mesures fiscales pour les commerçants qui s'engagent à stimuler les paiements électroniques », déclare le directeur commercial Sam Arckens.