« Le marché du luxe sur la voie de la reprise »

Shutterstock.com

La pandémie a plongé le marché mondial des produits de luxe dans une crise sans précédent. Mais la reprise s’est amorcée, principalement grâce à la demande chinoise. Dans le scénario le plus optimiste, le marché pourrait retrouver les niveaux de 2019 avant la fin de cette année, affirme le cabinet de conseil Bain & Company.

 

Deux scénarios

Le secteur du luxe a renoué avec la croissance au premier trimestre 2021. Par rapport à 2019 – dernière année comparable –, la croissance s’établit à 0-1%. Cette reprise est principalement imputable à la Chine. Mais le rebond inattendu des ventes d’articles de luxe aux États-Unis n’y est pas non plus étranger. La situation est beaucoup plus délicate dans la plupart des autres régions : en Europe, le secteur souffre des retards dans les campagnes de vaccination et de la paralysie du tourisme international.

 

Les perspectives restent donc très fragiles et incertaines, indique Bain & Company dans son rapport. Le cabinet de conseil voit deux scénarios possibles pour la reprise du marché en 2021. Selon le scénario le plus probable, la croissance sera freinée en cours d’année par le ralentissement des achats domestiques de produits de luxe et un tourisme régional limité. Le marché ne retrouverait ainsi son niveau d’avant la crise qu’en 2022 et ne dépasserait pas 250 à 265 milliards d’euros cette année.

 

Selon le scénario le plus optimiste, la reprise s’étendrait sur toute l’année et le marché retrouverait les niveaux de 2019. Dans ce cas, les ventes pourraient atteindre 280 à 295 milliards d’euros cette année.