« Les clients peuvent rapporter leurs déchets d’emballage au supermarché »

« Les clients peuvent rapporter leurs déchets d’emballage au supermarché »

La ministre Joke Schauvliege a annoncé que les consommateurs avaient le droit de laisser certains emballages dans les supermarchés ou même de les y rapporter.  Cela fait des années que les grandes surfaces sont obligées de récolter ces déchets.

Recycler davantage

Schauvliege estime que c’est une bonne chose que cette obligation de collecte soit mise en lumière puisque beaucoup de gens ne le savent pas : « Cela permet au consommateur de diminuer sa quantité de déchets et ces mêmes déchets sont dès lors mieux récoltés », précise-t-elle à la VRT.  De plus, la ministre précise aussi que les fabricants sont ainsi encouragés à réduire ce type de déchets.


Les supermarchés admettent que cette obligation de collecte existe, mais souhaitent néanmoins la nuancer.  Selon eux, cette obligation concerne les emballages de produits qui viennent d’être achetés puisque les supermarchés peuvent ainsi contrôler si les emballages proviennent réellement de produits achetés chez eux.  « Le but n’est pas d’autoriser les clients à amener les emballages à la maison pour ensuite les ramener au magasin », précise Baptiste van Outryve, le porte-parole de Carrefour.

 
La cotisation Point Vert

On entend le même son de cloche chez Unizo et Buurtsuper.be : « Encourager les consommateurs à ramener ces emballages extérieurs au point de vente après les avoir amenés à la maison, est une mesure qui va trop loin », proteste Luc Ardies de Buurtsuper.be.  « Cela engendre du travail supplémentaire pour le commerçant, sans tenir compte des frais additionnels pour le stockage et le ramassage.  Après la cotisation Point Vert, il est hors de question que nous contribuions une seconde fois au ramassage et au traitement des déchets d’emballage. »  Il se demande également quel est l’avantage pour le client, qui peut simplement faire ramasser l’emballage chez lui au lieu de le ramener au magasin.


Chez Comeos, on invoque également la cotisation Point Vert que les supermarchés payent déjà à Fost Plus.  « Ces supermarchés ne vont pas encore en plus mettre des conteneurs à disposition pour récolter activement les emballages, et ce dans tous leurs magasins.  Les magasins ne sont pas des parcs à conteneurs et ont encore d’autres obligations comme celle de garantir la sécurité alimentaire. »  L’association professionnelle propose que les clients laissent les emballages dans les rayons au lieu de les ramener plus tard.