100 magasins Marks & Spencer contraints à la fermeture

100 magasins Marks & Spencer contraints à la fermeture

Le retailer britannique envisage une restructuration radicale.  Au cours des quatre prochaines années, ce ne sont pas 60 mais 100 magasins britanniques qui devront fermer leurs portes.  « Indispensable pour assurer l’avenir », semble-t-il.

Baisse du bénéfice 

En 2016, Marks & Spencer avait déjà annoncé un plan de restructuration reprenant la fermeture de quasi tous les points de vente étrangers et de 60 magasins en Grande-Bretagne.  Aujourd’hui, il semblerait que le plan de restructuration soit encore plus corrosif qu’initialement prévu, avec un total de 100 magasins qui devront fermer leurs portes au Royaume-Uni.  14 points de vente ont déjà mis la clé sous le paillasson.  D’ici 2020, le retailer se sera ainsi débarrassé d’un tiers de ses magasins d’habillement et de décoration en Angleterre.  Les magasins alimentaires du groupe ne sont pas menacés mais le rythme des nouvelles ouvertures est ralenti.


 
Selon le directeur opérationnel Sacha Berendji, la restructuration est indispensable pour assurer une croissance future et durable.  Selon le dirigeant, les fermetures de magasins font en sorte que les consommateurs se rendent dans des magasins à proximité qui offrent une expérience d’achat plus moderne.  La restructuration s’inscrit également dans les plans de croissance online du retailer.  Demain mercredi, Marks & Spencer publiera ses résultats financiers.  Comme prévu, le bénéfice a baissé et atteint les 573 millions de livres sterling en 2017 (par rapport à 614 millions en 2016) et le chiffre d’affaires comparable a reculé de 1,1% dans les grands magasins de mode et décoration d’intérieur.