50% de kilomètres en moins en regroupant les livraisons de colis

Foto: Shutterstock

Le « dernier kilomètre » des livraisons à domicile peut être réduit de moitié. Comment ? En acheminant tous les colis vers une centrale urbaine, puis en les regroupant.

 

Jusqu'à 30% de réduction des coûts

Dans les villes flamandes, le « dernier kilomètre » peut être nettement plus efficace, selon le projet R!Sult du VIL, la plateforme d'innovation pour le secteur de la logistique. En collaboration avec six villes et 22 entreprises, dont Colruyt et Proximus, la plateforme a calculé que jusqu'à 50% des kilomètres pouvaient être économisés en regroupant les livraisons de colis (tant en B2B qu’en B2C) à partir d'un centre de distribution situé en périphérie de la ville.


En consolidant les flux de marchandises dans et en dehors de la ville grâce aux Centres de distribution urbaine (CDU), le nombre de kilomètres parcourus est réduit de 30 à 50%. Il en résulte également des économies de coûts évidentes, en particulier pour les prestataires de services logistiques ayant des petits volumes de livraison : le modèle va de la neutralité des coûts à des économies de 30% par rapport au système actuel.

 

Déjà d’application à Gand et à Malines

Il est également possible de passer par un réseau de micro centrales dans la ville, mais cela coûte un peu plus cher. D’ailleurs, dans les villes belges, à l'exception de la ville d'Anvers, un CDU permet de déservir l’ensemble de la ville. Un emplacement stratégique est tout de même important, de préférence à proximité de grandes routes d'accès facilement accessibles, afin d'économiser des kilomètres supplémentaires vers le CDU. L'avantage d’un vaste réseau de micro centrales est qu'elles sont mieux adaptées aux livraisons à vélo.


L'idée s'est inspirée de 96 exemples observés à l'étranger, et les villes de Gand et de Malines se sont déjà lancées. Pour permettre une nouvelle expansion, VIL préconise une politique uniforme à long terme dans les différentes villes et coopération approfondie tant entre les autorités privées et publiques qu'entre les acteurs du marché.