AB InBev désengorge le ring d’Anvers

AB InBev désengorge le ring d’Anvers
Shutterstock.com

Il ne s’agit pas d’une vraie solution miracle, mais ce sont, après tout, les petits ruisseaux qui font les grandes rivières : AB InBev a inauguré aujourd’hui une nouvelle liaison ferroviaire entre ses entrepôts anversois et les quais du port d’Anvers. À terme, 20 000 camions par an disparaîtront ainsi du ring saturé.

Liaison directe

C’est un fait assez exceptionnel qu’un train spécifique soit utilisé pour relier directement un entrepôt à un quai donné. Des arrêts intermédiaires dans des terminaux ou gares de triage sont normalement prévus, mais ce n’est pas le cas ici. Il y a une bonne raison à cela : AB Inbev veut réduire ses émissions de CO2 d’un quart d’ici 2025 par rapport à 2017.

 

C’est pourquoi, au début de cette année, le brasseur a également commencé à utiliser un bateau à bière entre Jupille, près de Liège, et le port d’Anvers, permettant aussi à l’entreprise d’économiser 5 000 trajets en camion. « Avec nos efforts pour 2019 compris, nous arrivons à plus d’un million de kilomètres économisés grâce au bateau et au train à bière. En 2020, le nouveau train à bière nous épargnera 100 000 km supplémentaires », explique Pepijn Raes, responsable logistique pour l’Europe.

 

« Les exportations de Stella Artois continuent d’augmenter et cela s’accompagne aussi d’une grande responsabilité », déclare Alexander Soenenen, directeur de la brasserie Stella Artois. Nous souhaitons que, depuis la Belgique, nos bières atteignent de manière durable les amateurs de bière du monde entier. 75 % de la Stella Artois brassée en Belgique est acheminée vers l’étranger via le port d’Anvers.