Albert Heijn arrête la promotion des serviettes, mais nie tout lien avec les protestations du patron de Hema

Albert Heijn arrête la promotion des serviettes, mais nie tout lien avec les protestations du patron de Hema
Dutchmen Photography / Shutterstock.com

Après les commentaires acerbes de Tjeerd Jegen, le patron de Hema, Albert Heijn a décidé de mettre un terme à son action 1+1 sur des serviettes de bain. Tjeerd Jegen avait accusé son concurrent de manquer de solidarité alors que les magasins Hema sont fermés dans le cadre du confinement en vigueur aux Pays-Bas. 

Albert Heijn : « Rien à voir avec la sortie de Jegen. »

« Magnifique preuve de la solidarité qui règne dans le retail en période de confinement » avait ironiquement commenté Tjeerd Jegen sur LinkedIn, L’objet du délit : la nouvelle brochure promotionnelle d’Albert Heijn, qui contenait notamment une action sur les serviettes de bain. Un produit typique de Hema, dont les magasins, considérés comme non essentiels, doivent rester fermés pendant la période de confinement prolongée aux Pays-Bas. D’où la sortie vigoureuse de Tjeerd Jegen.

 

Albert Heijn a à présent annoncé sa décision de mettre prématurément un terme à l’action. Généralement, l’enseigne maintient ses promotions sur produits non-food pendant trois semaines, et celle-ci n’aura donc duré que sept jours. Mais le retrait de l’action n’est pas lié aux protestations de Jegen, a cependant souligné la porte-parole Anousjka Aspeslaghà RTL News. La brochure en question a été imprimée il y a quatre semaines, et il n’était pas question d’une prolongation du confinement à l’époque. Comme les délais ne permettaient pas d’en imprimer une nouvelle, la promotion a commencé, mais avec la décision explicite de ne la diffuser que pendant une semaine.

 

L’attaque de Tjeerd Jegen a effectivement déclenché un débat sur la question. Certains experts du retail affirment qu’Albert Heijn aurait dû se montrer « plus prudent » avec les promotions sur des produits qui ne relèvent pas de son assortiment de base. « Albert Heijn a déjà beaucoup augmenté ses ventes, notamment avec la fermeture de l’horeca », a expliqué à RTL Kitty Koelemeijer, professeur de marketing et de retail détail à la Nyenrode Business Universiteit. « Chercher à tirer profit du confinement avec cette action est pour le moins maladroit. »

 

Mais Jegen n’est pas non plus épargné. Le ton du message et son attaque à la fois publique et personnelle contre les dirigeants d’Albert Heijn et de sa société mère Ahold, en particulier, passent difficilement. Un expert qualifie ainsi son attitude d’hypocrite, notamment parce que Hema avait tenté de se faire reconnaître comme un magasin essentiel au motif que la chaîne vend entre autres des produits pour bébés. 

 

Rupert Parker Brady, expert en retail, souligne enfin que Blokker, un concurrent plus direct de Hema, a commencé à livrer des commandes via sa boutique en ligne pendant le confinement. Hema ne le fait pas encore. Le groupe préfère faire pression sur le gouvernement pour qu’il l’autorise à mettre en place un point de collecte dans ses magasins.