AliExpress ouvre son premier magasin physique à Madrid

La capitale espagnole Madrid accueille le tout premier magasin physique d’AliExpress. La filiale d’Alibaba y propose des articles de soixante marques différentes.


Primeur pour Madrid

Le premier magasin physique d’AliExpress opère quasiment comme la plateforme en ligne. Le point de vente de 740 m² propose des produits très divers (smartphones Huawei, gobelets, vélos, …) de soixante marques différentes, dont des multinationales comme Apple, mais également des labels locaux espagnols.


La maison-mère Alibaba considère l’Espagne comme une porte vers l’Europe, explique Rubén Bautista, directeur opérationnel pour l’Espagne et le Portugal, à La Vanguardia. Ce pays est en effet le troisième plus grand marché d’AliExpress, après les Etats-Unis et la Russie.


« Plus proche que jamais »

Auparavant le retailer avait déjà ouvert quelques pop-up stores en Espagne, mais le point de vente madrilène est le premier vrai magasin. Sous le slogan ‘Más cerca que nunca’ (traduction : ‘plus proche que jamais’), AliExpress entend non seulement séduire les consommateurs, mais surtout attirer davantage de vendeurs sur sa plateforme en ligne. Actuellement AliExpress compte quelque 3.000 partenaires espagnols ; avant la fin de l’année ils devraient être 10.000.


En outre le groupe retail chinois n’exclut l’ouverture de magasins dans d’autres pays : bien qu’en ce moment la plateforme se focalise entièrement sur Madrid, Bautista veut suivre le client : « L’Espagne est notre marché prioritaire en Europe, mais si tout se passe bien, nous n’excluons pas d’autres ouvertures en Europe. Nous nous adaptons à la demande. »