Amazon bannit des centaines de marques chinoises pour fraude aux évaluations

Shutterstock.com

Amazon a banni définitivement plus de 600 marques chinoises de sa plateforme pour avoir prétendument falsifié des évaluations de produits.

 

Enquête

Cela fait plusieurs mois que le géant de l’e-commerce menait une enquête interne sur plusieurs vendeurs chinois, après que le Wall Street Journal a révélé comment des entreprises comme RavPower offraient des chèques-cadeaux en échange d’avis. Simultanément, des vendeurs de gadgets populaires comme Aukey, Mpow, Vava, TaoTronics et Choetech ont ainsi brusquement disparu de la plateforme peu avant l’été.

 

The Verge rapporte aujourd’hui qu’Amazon a banni définitivement plus de 600 marques chinoises pour violation grave, délibérée, et répétée des politiques d’Amazon, en particulier les politiques relatives aux évaluations.

 

Règles plus strictes...

Amazon interdit à ses vendeurs d’inciter leurs clients à publier des évaluations positives depuis 2016. Mais il n’est pas toujours facile de confondre les contrevenants : certaines offres se cachent derrière un programme d’essai VIP ou une extension de garantie. D’autres vendeurs ne s’adressent qu’aux acheteurs qui ont laissé un avis négatif, en leur promettant de leur rembourser le produit sans qu’ils aient à renvoyer quoi que ce soit s’ils suppriment l’avis négatif.

 

« Les clients font confiance à la précision et l’authenticité des avis sur les produits pour prendre des décisions d’achat éclairées, et nous avons adopté une politique claire tant pour les évaluateurs que pour les partenaires commerciaux qui interdit l’utilisation abusive des fonctionnalités de notre communauté. Nous suspendrons, bannirons et poursuivrons devant la justice tous ceux qui enfreignent cette politique, où qu’ils se trouvent dans le monde », a déclaré Amazon dans un communiqué.