Amazon est le plus grand livreur de colis, ainsi que le plus rapide

Amazon heeft 390 magazijnen voor zijn logistiek.

Amazon est à l’heure actuelle la plus grande entreprise logistique au monde : le géant du retail emploie plus de collaborateurs logistiques que FedEx ou UPS. Grâce à ce focus, Amazon est aussi le livreur de colis le plus rapide des Etats-Unis.


Quasiment imbattable sur le plan logistique

Rakuten, « l’Amazon du Japon », surveille de près son rival américain. Via sa division Rakuten Intelligence spécialisée dans les données, l’e-commerçant japonais a réalisé une analyse concernant la logistique d’Amazon aux Etats-Unis. Voici quelques chiffres révélateurs : actuellement le géant du retail compte 390 entrepôts, 50 avions, 300 camions et 20.000 fourgonnettes.


« Quasiment imbattable », telle est la conclusion du magazine Supply Chain Dive, qui a pu consulter les données. A l’heure actuelle Amazon emploie 648.000 collaborateurs logistiques, donc nettement plus que Fedex (450.000) ou qu’UPS (481.000). Résultat : aujourd’hui l’e-tailer effectue environ 45% de ses livraisons lui-même.


Cette approche interne d’Amazon favorise bien évidemment la rapidité : cette année aux Etats-Unis le délai de livraison moyen n’a pas dépassé les trois jours. A titre comparatif : chez les concurrents Walmart et Target le délai de livraison moyen se situait aux alentours de cinq jours. L’avance commence déjà au centre de distribution même : chez Amazon la plupart des commandes sont expédiées endéans la journée, alors que chez d’autres acteurs il faut souvent le double du temps.


Réseau de hubs et de magasins

En outre les investissements dans la robotique en vue d’automatiser les processus dans les centres de distribution jouent un rôle important, tout comme la répartition des stocks parmi différents hubs pour se rapprocher du consommateur. Ainsi Amazon est parvenu durant la deuxième moitié de 2019 à limiter le laps de temps entre l’expédition et la livraison à domicile à moins de deux jours, tandis que ses concurrents américains mettent environ trois jours.


Les autres acteurs ont eux aussi tout intérêt à fournir davantage de stock à leurs magasins physiques, comme le fait Target par exemple. En utilisant ses magasins comme petits centres de distribution, la chaîne américaine dit être en mesure de livrer plus rapidement les commandes aux consommateurs et surtout d’économiser sur les coûts.


Pourtant jusqu’à présent aucun autre acteur n’a encore tenté de se charger de ses propres livraisons. Selon Rakuten, ni Target, ni Walmart n’utilisent leur propre flotte automobile pour effectuer le dernier kilomètre jusqu’au consommateur. Bonne nouvelle en tout cas pour U.S. Postal Service, qui depuis cette année a officiellement perdu son titre de principal livreur de colis d’Amazon au profit de  … l’entreprise elle-même.