Amazon ouvre des comptoirs de retrait auprès de retailers européens

Vu la popularité du click&collect auprès des Européens, Amazon a créé le service Counter, spécialement destiné au marché européen : il s’agit de comptoirs de retrait du géant américain, implantés chez des retailers physiques.


Comptoirs de retrait avec personnel

Dans un premier temps Amazon lance le service au Royaume-Uni et en Italie, le reste de l’Europe suivra ultérieurement. D’ici peu les quelque 500 magasins de la chaîne britannique Next seront dotés d’un comptoir de retrait d’Amazon. Après un test concluant de plusieurs semaines en Ecosse, le nouveau service, baptisé Amazon Counter, est à présent déployé dans tout le Royaume-Uni.


En Italie aussi Amazon a conclu des accords avec plusieurs retailes physiques, dont le libraire Giunti et la chaîne de supermarchés de proximité Fermopoint, en vue d’y installer des points de retrait. Le projet Counter s’inscrit dans le cadre du programme de l’e-commerçant américain, visant à se charger autant que possible lui-même du traitement des commandes.


Dans un premier temps Amazon Counter servira uniquement de point d’enlèvement, mais à terme également de point de réception pour les retours. Le lancement de ces points de retrait physiques s’accompagne d’une nouvelle app, tant pour les consommateurs que pour les partenaires commerciaux. Tout comme pour le click&collect traditionnel, le consommateur recevra un message une fois son colis disponible, après quoi il disposera de deux semaines pour le retirer.
Extension vers le reste de l’Europe


« Il y a une forte tradition de click&collect, tant aux Royaume-Uni qu’en Italie, et nous avons l’intention de déployer Counter dans le reste de l’Europe », explique Patrick Supanc, directeur des technologies de livraison. Actuellement le géant américain dispose déjà de milliers de consignes Amazon Lockers auprès de retailers physiques, notamment chez Morrison’s au Royaume-Uni et chez Casino en France, mais aucun employé n’y est présent et il n’est pas possible d’y payer, contrairement aux comptoirs Counter.


Pour les retailers affiliés c’est une manière de générer davantage de passage dans leurs magasins. « Dans un contexte commercial difficile, nous pensons qu’Amazon Counter aidera nos magasins à rester attrayants et dynamiques », commente Simon Wolfson, CEO de Next. Actuellement le personnel de magasin du retailer non-food consacre déjà 12% de son temps aux commandes en ligne.