Amazon remercie Alexa pour son cadeau de fin d’année

Amazon a réalisé un bénéfice record en 2018. Au 4ième trimestre, le géant du e-commerce a également enregistré de meilleurs résultats que prévus, et ce grâce à Alexa, l’assistant vocal intelligent. L’entreprise est néanmoins plus pessimiste pour 2019.

 
Un bénéfice record au quatrième trimestre

Sur l'ensemble de l'année dernière, Amazon a réalisé un chiffre d'affaires d'un peu moins de 233 milliards de dollars (près de 210 milliards d’euros), soit une hausse de 31 % par rapport à l’année précédente. Mais c’est surtout le bénéfice qui a augmenté de façon remarquable : le bénéfice d'exploitation a augmenté de 7 milliards de dollars pour atteindre 10,1 milliards de dollars (9 milliards d'euros).

 

Ce bénéfice est synonyme de record pour l’acteur internet, en partie grâce aux avantages fiscaux et aux services cloud de l'entreprise. Bien qu'Amazon Web Services ne représente que 10% des ventes totales, le département engendre 58% du bénéfice d'exploitation total. L’an dernier, Amazon a également reçu un cadeau fiscal de 789 millions de dollars (environ 700 millions d'euros) de la part des impôts américains.

 

Au quatrième trimestre, les résultats ont également été meilleurs que prévu. Le chiffre d'affaires a augmenté de 20% à 72,4 milliards de dollars (64 milliards d'euros), soit 500 millions de dollars de plus que prévu par les analystes. Le bénéfice net s'élevait à 3 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros), soit une hausse de 1,1 milliard de dollars par rapport à l’année précédente.

 

Alexa devient plus intelligent, Bezos plus prudent

A la fin de l’année dernière, le dirigeant Jeff Bezos avait pourtant mis en garde contre un ralentissement de la croissance. Aujourd’hui, il remercie l’assistant vocal Alexa, son ange gardien. « Alexa a été très demandé pendant la période des fêtes de fin d’année », a déclaré Bezos. « Dans le monde entier, Echo Dot a été le produit le plus vendu sur Amazon. Les ventes d’appareils Echo ont dépassé celles de l’année dernière de plusieurs millions. » Il est certain qu’Amazon va continuer à miser sur l’assistant intelligent : le nombre de chercheurs travaillant sur Alexa a plus que doublé l’année dernière. Grâce à ‘l’apprentissage automatique’, la quantité de questions avec réponses exactes a augmenté de 20%.
 

La multinationale craint néanmoins pour l’année 2019. Alors que les analystes tablent sur un chiffre d'affaires de près de 60,5 milliards de dollars (54 milliards d'euros) au premier trimestre, Amazon prévoit un chiffre d’affaires entre 56 et 60 milliards de dollars. Cela signifierait une croissance de 10 à 18 %, ce qui serait bien inférieur aux chiffres de croissance du géant de Seattle auxquels le marché s'est habitué.