Amazon veut convertir ses collaborateurs en coursiers indépendants

Amazon wil medewerkers overtuigen om zelfstandig koerier te worden

En leur proposant une prime de démarrage de 10.000 dollars et trois mois de salaires, Amazon tente de convaincre ses collaborateurs de lancer leur propre entreprise de livraison. Pour livrer des colis d’Amazon, cela va de soi.


Frais de démarrage trop élevés

Mi-2018 Amazon lançait son propre service de livraison afin d’être moins dépendants de grands acteurs logistiques, tels que UPS ou FedEx. En se chargeant lui-même des livraisons ou en les déléguant à des petits indépendants le géant du e-commerce espérait également faire des économies sur les frais de transport.


Amazon a même incité ses propres collaborateurs à créer leur entreprise de livraison. Bien que l’idée ait suscité un vif intérêt auprès des employés, bon nombre d’entre eux ne disposaient pas des moyens financiers nécessaires : « Nos collaborateurs nous ont dit qu’ils aimeraient participer au programme Delivery Service Partner, mais se  heurtaient à la transition », explique le vice-président Dave Clark. Dès lors Amazon promet une prime de démarrage de 10.000 dollars et trois mois de salaires pour donner un petit coup de pouce aux collaborateurs intéressés.


Depuis le lancement de ce programme, plus de 200 contractants indépendants se sont inscrits pour le traitement des commandes. Selon Amazon, ils ont embauché des milliers de chauffeurs. Cette année le géant américain espère convaincre des centaines de contractants supplémentaires, y compris les employés désireux de profiter de sa la nouvelle offre.