Année record pour le géant des supermarchés allemand Rewe

defotoberg / Shutterstock.com

Le chiffre d'affaires du groupe de distribution allemand Rewe a augmenté de plus de 20 % l'année dernière. Même le bénéfice brut a augmenté, malgré des pertes importantes dans la division des voyages du groupe de supermarchés.

 

Un chiffre d'affaires inédit

Rewe a connu une année record en 2020. Le groupe de supermarchés allemand a vu son chiffre d’affaires augmenter de 20,4 % pour atteindre 75,3 milliards d’euros. Sur le marché national allemand, les ventes ont augmenté de 12 % pour représenter 26,5 milliards d’euros; Une croissance principalement alimentée par les franchisés indépendants de Rewe, dont les ventes ont grimpé de plus de 20 % en moyenne. 


L'acquisition du grossiste Lekkerland a également stimulé les chiffres, avec un petit coup de pouce de près de 13 milliards d'euros. La croissance à l'étranger a toutefois été nettement plus lente : les magasins du groupe, principalement situés en Europe de l'Est, ont enregistré une croissance du chiffre d’affaires de 2,4 %, pour atteindre 10,4 milliards d'euros. En Autriche, la croissance a cependant atteint 4,3 %. La chaîne discount Penny a enregistré un chiffre d’affaires total de 13,8 milliards d'euros, avec une augmentation de 5,4 % sur le marché allemand et de 8,3 % dans les autres pays européens.

 

Compenser l’effondrement du secteur des voyages

Grâce aux bons résultats du commerce de détail alimentaire, le groupe a pu garder la tête hors de l’eau. Pourtant, la division des voyages de la société aurait bien pu faire plonger ses résultats annuels : le chiffre d'affaires d’agences de voyage telles que DER Touristik, ITS et Meiers Weltreisen a chuté de 73,9 % à cause de la pandémie, descendant ainsi à 1,3 milliard d'euros. Bien que l'EBITDA ait augmenté d'environ 34 % pour atteindre 1,2 milliard d'euros, le bénéfice net final a reculé de près de 20 %, descendant à 415 millions d'euros, en raison de pertes non compensables chez DER Touristik.


Pour 2021, Rewe mise principalement sur Lekkerland, qui offre « d'excellentes perspectives d'avenir dans le secteur en plein essor des produits de proximité en Allemagne et en Europe », a déclaré le PDG, Lionel Souque. Le groupe prévoit également de consentir davantage d'investissements dans la modernisation de ses magasins, le développement de son infrastructure logistique et l’approfondissement de la numérisation. En 2020, le groupe allemand a investi environ 1,9 milliard d'euros, contre 2,3 milliards d'euros pour 2021, 2022 et 2023.