Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize

Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize

Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize
Foto: AholdDelhaize

 La dernière assemblée des actionnaires de Dick Boer en tant que CEO d'Ahold Delhaize fut plus houleuse que prévu. En cause : une discussion concernant un 'rempart de protection' qui doit protéger le géant de la distribution face à des reprises hostiles.

 

La 'pilule empoisonnée' pèse sur le cours de l'action

La question clé de cette assemblée des actionnaires était de savoir qui décide de la prolongation au non du fameux 'rempart de protection', parfois surnommé 'pilule empoisonnée'. La réponse fut claire et nette : la direction d'Ahold Delhaize.

 

Au grand mécontentement de nombreux actionnaires qui estiment qu'ils sont mis hors jeu. Ils reprochent à Ahold Delhaize d'avoir fait croire durant deux ans que l'assemblée des actionnaires pourrait voter concernant la prolongation de ce mécanisme de protection. Mais fin février, soudainement l'entreprise a laissé entendre qu'il revenait au management de décider de cette affaire. 

 

La discussion porte sur l'option dont dispose actuellement la Stichting Continuïteit Ahold Delhaize d'acquérir cumulativement des actions dites privilégiées, au cas où par exemple un acheteur indésirable se manifesterait pour Ahold Delhaize. Ainsi la Fondantion est en mesure de bloquer un repreneur indésirable. Mais selon bon nombre d'actionnaires, un tel montage pèse sur le cours de l'action et a un effet dissuasif sur les candidats repreneurs. Toutefois lors du vote, les actionnaires n'ont pas obtenu gain de cause.

 

Nomination de Wouter Kolk

Par contre la nomination de Wouter Kolk au sein du top management a fait la quasi unanimité : le patron d' Albert Heijn, directeur opérationnel pour les Pays-Bas et la Belgique depuis peu, deviendra directeur opérationnel pour l'Europe à partir de l'an prochain. Pas moins de 99,88% des actionnaires ont approuvé sa nomination.

 

Pour Dick Boer, qui a été CEO du groupe de distribution durant 7 ans et a contribué au mariage entre Ahold et Delhaize , il s'agissait là de sa dernière assemblée générale. Le 1er juillet le Néerlandais Frans Muller lui succédera. Lors de l'assemblée des actionnaires de l'an prochain la prolongation de quatre ans du mandat de Muller sera inscrite à l'agenda. Ainsi l'ex-patron de Delhaize pourra occuper la fonction de CEO d'Ahold Delhaize durant six ans au total.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Amazon ne peut revendiquer la promesse de livraison dès le lendemain

13/08/2018

L'Autorité de la publicité britannique estime qu'Amazon doit supprimer sa garantie de livraison dès le lendemain à ses membres Prime. Cette promesse est jugée trompeuse, car lors des jours de fêtes l'an dernier bon nombre de commandes ont été livrées avec retard.

Decathlon acquiert l'enseigne de sport suisse Athleticum

09/08/2018

Decathlon reprend l'enseigne de sport suisse Athleticum. Le vendeur, le holding suisse Maus Frères, obtient une participation minoritaire dans Decathlon Suisse. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué.

Excellent semestre pour Rakuten

09/08/2018

Le géant japonais du e-commerce Rakuten, n° 5 mondial en termes de volume d'affaires, a vu bondir tant son CA que son bénéfice au cours des six derniers mois. Par ailleurs le groupe prépare une profonde réorganisation de sa structure pour plus de flexibilité.

Ahold Delhaize : CA en baisse, bénéfice en hausse

08/08/2018

Alors qu'aux USA le CA d'Ahold Delhaize est sous pression, Delhaize Belgique confirme la tendance positive déjà perceptible au 1er trimestre, grâce aux 'légumes magiques'. Sur le plan online le groupe est sur la bonne voie.

A peine 2% des utilisateurs d'Amazon Alexa ont déjà effectué un achat vocal

07/08/2018

Aux Etats-Unis à peine 2% de tous les propriétaires d'une enceinte connectée Amazon Echo ont déjà effectué un achat vocal. Beaucoup ont essayé, mais ont ensuite décroché. La technologie est-elle sans intérêt ou n'est-elle pas encore au point?

Le groupe Ahold Delhaize perd-il pied aux USA ?

07/08/2018

Ahold Delhaize a du pain sur la planche aux Etats-Unis, affirme le courtier Berenberg. Selon les analystes, le groupe a 'gravement sous-investi' dans ses activités américaines, alors que la concurrence augmente à vue d'oeil. De gros investissements s'imposent.