Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize

Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize

Assemblée des actionnaires tumultueuse chez Ahold Delhaize
Foto: AholdDelhaize

 La dernière assemblée des actionnaires de Dick Boer en tant que CEO d'Ahold Delhaize fut plus houleuse que prévu. En cause : une discussion concernant un 'rempart de protection' qui doit protéger le géant de la distribution face à des reprises hostiles.

 

La 'pilule empoisonnée' pèse sur le cours de l'action

La question clé de cette assemblée des actionnaires était de savoir qui décide de la prolongation au non du fameux 'rempart de protection', parfois surnommé 'pilule empoisonnée'. La réponse fut claire et nette : la direction d'Ahold Delhaize.

 

Au grand mécontentement de nombreux actionnaires qui estiment qu'ils sont mis hors jeu. Ils reprochent à Ahold Delhaize d'avoir fait croire durant deux ans que l'assemblée des actionnaires pourrait voter concernant la prolongation de ce mécanisme de protection. Mais fin février, soudainement l'entreprise a laissé entendre qu'il revenait au management de décider de cette affaire. 

 

La discussion porte sur l'option dont dispose actuellement la Stichting Continuïteit Ahold Delhaize d'acquérir cumulativement des actions dites privilégiées, au cas où par exemple un acheteur indésirable se manifesterait pour Ahold Delhaize. Ainsi la Fondantion est en mesure de bloquer un repreneur indésirable. Mais selon bon nombre d'actionnaires, un tel montage pèse sur le cours de l'action et a un effet dissuasif sur les candidats repreneurs. Toutefois lors du vote, les actionnaires n'ont pas obtenu gain de cause.

 

Nomination de Wouter Kolk

Par contre la nomination de Wouter Kolk au sein du top management a fait la quasi unanimité : le patron d' Albert Heijn, directeur opérationnel pour les Pays-Bas et la Belgique depuis peu, deviendra directeur opérationnel pour l'Europe à partir de l'an prochain. Pas moins de 99,88% des actionnaires ont approuvé sa nomination.

 

Pour Dick Boer, qui a été CEO du groupe de distribution durant 7 ans et a contribué au mariage entre Ahold et Delhaize , il s'agissait là de sa dernière assemblée générale. Le 1er juillet le Néerlandais Frans Muller lui succédera. Lors de l'assemblée des actionnaires de l'an prochain la prolongation de quatre ans du mandat de Muller sera inscrite à l'agenda. Ainsi l'ex-patron de Delhaize pourra occuper la fonction de CEO d'Ahold Delhaize durant six ans au total.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

L’ex-patron de Delhaize Denis Knoops devient actionnaire principal de 1PopUpStore

24/05/2018

Après Delhaize, la vie continue. Denis Knoops, qui l’an dernier a dû céder sa place de CEO chez Delhaize Belgique, est devenu actionnaire principal de 1PopUpStore, l’entreprise derrière Chronostock, le spécialiste des magasins éphémères.

Decathlon ouvre son 30ème magasin à Nivelles

23/05/2018

En septembre prochain Decathlon ouvrira son 30ème magasin belge dans le centre commercial Shopping Nivelles. En attendant un Connect-shop temporaire est mis à disposition des clients pour les commandes en ligne.

« Les données redonnent le contrôle aux trade marketeers »

23/05/2018

Pour les fabricants de marques le monitoring des assortiments, des prix, des promotions dans leur catégorie chez les retailers n’est pas une mince affaire. La start-up belge Daltix collecte automatiquement ces données vitales dans des dashboards.

Ahold Delhaize lance un laboratoire digital aux Etats-Unis

22/05/2018

Ahold Delhaize USA crée une nouvelle entité dédiée à l’innovation digitale : Peapod Digital Labs est un laboratoire où seront développées de nouvelles stratégies dans le domaine de la digitalisation, du e-commerce et de la personnalisation.

Shop for Geek vise le cap des 25 magasins

22/05/2018

Après de récentes ouvertures à Alost et Namur, Shop for Geek, chaîne spécialisée dans les gadgets et articles de merchandising, compte désormais 13 magasins. Mais le retailer  vise le cap des 25 magasins et compte s’attaquer à la France.

Le propriétaire 3i souhaite quand même conserver Action

22/05/2018

L’investisseur 3i souhaite quand même garder l’entièreté d’Action. Bien que le propriétaire de la chaîne discount ait annoncé la semaine dernière qu’il cherchait un repreneur pour une partie de sa participation dans Action, 3i nie tout en bloc.