Ava rouvre avec une gamme adaptée au coronavirus

Ava rouvre également avec une gamme adaptée au coronavirus
Photo : Ava

Tous les magasins Ava ont rouvert aujourd'hui dans un calme relatif : la chaîne propose en effet à ses clients tout le nécessaire pour fabriquer leurs propres masques buccaux. Le détaillant veut offrir à ses employés une reprise sereine

 

Mesures de sécurité

Tous les magasins Ava ont rouvert depuis ce matin. « Nous sommes restés discrets car nous voulons que nos employés se familiarisent doucement au nouveau contexte », explique la PDG, Fay Van Weddingen, à RetailDetail. « Ce n'est que cet après-midi et demain que nous commencerons nos campagnes de communication. » Dans les magasins, Ava  applique les mesures de sécurité déjà répandues : plus de paniers, les clients doivent prendre un chariot. Du gel et des lingettes sont à leur disposition pour les désinfecter. Le détaillant garantit 30 m² par client : « Après tout, nous avons de très grands magasins. » Il y a des indications claires, des écrans en plexiglass sont installés aux caisses et les employés portent des masques buccaux.

 

Ava n'est pas un magasin de tissus, mais le détaillant vend des serviettes et des revêtements de table en matériau « airlaid », du papier solide et très absorbant qui ressemble à du tissu. Vous pouvez facilement fabriquer vous-même vos masques buccaux. « Il n'est même pas nécessaire de savoir coudre, un poinçon et un élastique suffisent. » Des instructions claires figurent sur le site web du détaillant. Il s’agit bien entendu de masques jetables, donc non lavables, mais ils conviennent pour un usage dans les transports publics.

 

En plus du nécessaire pour fabriquer des masques buccaux, Ava propose beaucoup de matériel pratique pour aider les enfants à faire leurs devoirs et à s’occuper de manière créative en période de confinement : « Nous proposons une gamme de produits adaptée au coronavirus. Le chiffre des ventes de notre boutique en ligne a été multiplié par cinq ces dernières semaines, mais cela ne suffit évidemment pas à compenser les ventes en magasin. Notre chiffre d’affaires a dégringolé de 85%. »