Bénéfices stables chez Decathlon

Bénéfices stables chez Decathlon
Shutterstock.com

Malgré près de trois mois de fermeture en moyenne pour ses magasins, l’enseigne d’articles de sport Decathlon a bien résisté à la crise sanitaire.

 

Doublement de la part de l’e-commerce

Le retailer français a enregistré un chiffre d’affaires de 11,4 milliards d’euros, en baisse de 6% par rapport à 2019. L’e-commerce prend désormais à son compte 19% des ventes, soit 2,2 milliards d’euros. Hormis la Chine, les ventes en ligne ont presque doublé dans tous les pays. En 2019, Decathlon ne tirait « que » 8% de ses revenus de l’e-commerce.

 

Le bénéfice net est resté à peu près stable à 550 millions d’euros, à peine 4 millions d’euros sous le niveau de l’année précédente. Decathlon a vendu davantage de biens de consommation durables sur lesquels il enregistre une marge plus faible. En outre, la crise sanitaire a accru les coûts. Mais le résultat net a été dopé par les plus-values réalisées par la vente de biens immobiliers. Le géant du sport n’a cependant pas souhaité donner de précision à ce sujet.