Bpost et Zalando testent la livraison ‘in home’ grâce à une technologie intelligente

Bpost s’est associé à l’e-tailer Zalando pour tester une technologie ‘smart home’, permettant aux coursiers de livrer des colis à domicile, même si le destinataire n’est pas à la maison. Ou, comment la livraison ‘at home’ pourrait-elle un jour devenir  la livraison ‘in home’ ?


Sonnette et serrure intelligentes

Le principe de la livraison ‘in home’ s’appuie sur une app, reliée à une sonnette et une serrure intelligentes. Le client peut ouvrir sa porte à distance à l’aide de son smartphone. Ce test, le tout premier projet développé par le Future Lab de bpost, a débuté par une enquête auprès de 750 e-acheteurs. Selon l’entreprise de la poste, la moitié d’entre eux ont dit être ouverts à la livraison à l’intérieur de la maison. Certains par contre se sont posé des questions concernant la vie privée et la confiance.


Ensuite une serrure et un sonnette intelligentes ont été installées auprès de quelques dizaines de clients de Zalando dans la région d’Anvers. Lorsque le coursier arrive à destination, il appuie sur la sonnette, reliée au téléphone du client. Ce dernier désactive la serrure à distance et la porte s’ouvre. Le coursier dépose le colis à l’intérieur et ferme la porte. « Ceux qui ont participé au test, étaient véritablement convaincus après coup. Pas moins de 93% des participants ont dit qu’ils continueraient d’utiliser la technologie intelligente après le test, par exemple pour faire entrer les enfants ou la femme de ménage », affirme Partick Leysen du Future Lab de bpost dans le journal Het Nieuwsblad.


Pas encore pour demain

L’introduction générale des livraisons ‘in home’ n’est pas encore pour demain, souligne bpost. Il y reste encore quelques obstacles à surmonter : « L’installation d’une sonnette et d’une serrure intelligentes n’est pas encore possible sur n’importe quelle porte et nécessite un câblage et une alimentation électrique spécifiques, ce qui peut faire grimper le prix aux alentours de 300 à 800 euros. Je ne pense pas qu’aujourd’hui les clients, même les ‘early adopters’, seraient déjà prêts à débourser un tel montant juste pour recevoir ou retourner des colis », estime Remko Bakker, responsable de l’innovation logistique chez Zalando.


« En ce moment le marché n’est pas encore submergé de sonnettes intelligentes, mais à un certain moment cette technologie entrera dans les mœurs », ajoute Barbara Van Speybroeck, porte-parole de bpost.  « Nous devons nous y préparer. C’est pourquoi nous examinons dès maintenant l’attente des clients,  le temps que prend le processus, les défis à relever. L’un des défis, par exemple, consiste à éviter que le chat ne sorte. »


Par le passé des marques de voitures comme Volvo et Audi ont déjà testé une technologie similaire, permettant aux coursiers de déposer les commandes directement dans le coffre de la voiture du destinataire.