Bruxelles se dote de ses propres Champs-Elysées

Brussel krijgt eigen Champs-Elysées

La Région de Bruxelles-Capitale souhaite réorganiser l’avenue de la Toison d’Or et le Boulevard de Waterloo. Les plans de réaménagement de cette zone prestigieuse prévoient des espaces verts, une place centrale accordée aux usagers de la route vulnérables et le bannissement de la voiture.

 
Une promenade urbaine

Grâce à ce projet, Bruxelles souhaite réaménager l'espace public, qui est principalement axé sur la voiture, en un boulevard urbain vert. « L’avenue de la Toison d’Or et le Boulevard de Waterloo sont un symbole de luxe et de prestige dans notre capitale, mais ressemblent davantage à une autoroute et un parking en plein air qu'à une promenade avec des boutiques de luxe où les visiteurs peuvent flâner et se détendre », précise le ministre bruxellois de la mobilité Pascal Smet.
 

L’usager de la route vulnérable occupe une place centrale dans ces plans : il y aura plus d'espace pour les piétons et les cyclistes disposeront d'une piste cyclable séparée à double sens. La rangée d'arbres existante sera conservée et 38 nouveaux arbres seront plantés. Les plans prévoient également de grands bancs ronds et rectangulaires avec jardinières et arbustes sur l'esplanade et le long de la promenade.

 

Une circulation séparée

Le nouvel aménagement vise également à séparer la circulation de transit de la circulation locale. La circulation de transit sera encouragée à rester dans les tunnels. Seules 15 places de parking seront conservées à ciel ouvert, aujourd’hui, il y en a 380. « 1.500 places sont disponibles dans les parkings souterrains de la zone, et encore d’autres en-dehors de la zone », affirme Smet qui défend cette décision.

 

Une zone de livraison avec caméras et poteaux sera prévue pour les commerçants. Le coût de l’ensemble du projet est estimé à 10 millions d'euros. Les travaux pourraient commencer dans un an et demi si tout se déroule comme prévu.