Carrefour joue encore plus la carte du local : des produits provenant d'un rayon de 40 kilomètres dans les rayons

Carrefour joue encore plus la carte du local : des produits provenant d'un rayon de 40 kilomètres dans les rayons
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com

Une chaîne plus courte et des sources locales sont des thèmes de plus en plus d'actualité dans le paysage du commerce de détail. Aujourd’hui, Carrefour appuie un peu plus sur l'accélérateur. Dans le cadre du programme « Producteurs circuit-court », des produits issus de producteurs situés dans un rayon de 40 kilomètres du supermarché local arriveront bientôt dans les rayons.

 

12 000 nouveaux produits

Avec cette initiative, Carrefour déclare introduire dans sa gamme 12 000 nouveaux produits provenant de quelque 800 producteurs. La campagne démarrera ce week-end avec des journées découverte dans tous les grands hypermarchés Carrefour de notre pays.
 

Contrairement aux produits biologiques, il n'existe pas de définition indépendante et objective du « local ». Carrefour travaille selon une définition établie il y a quelques années en partenariat avec l'Université de Gembloux. Celle-ci prévoit le rayon de 40 kilomètres. En outre, le producteur doit également répondre à un certain nombre de critères. Le critère principal est la petite échelle : les exploitations concernées ne peuvent pas employer plus de 10 salariés.
 

Pas de négociations de prix ni de quotas de livraison

Afin d'éviter que ces petites exploitations imposent leur loi face à un client comme Carrefour, le groupe de supermarchés a élaboré une charte afin d'orienter au mieux le partenariat. De cette façon, la relation est directe, sans bureaux d’achat. Cette ligne de communication restera inchangée, à moins que le producteur souhaite approvisionner davantage de magasins et quitte le périmètre de 40 kilomètres. L’exploitation devient alors un fournisseur belge « normal », qui doit être en mesure de livrer tous les magasins belges.
 

Les autres engagements de Carrefour concernent notamment le prix, qui ne fait l'objet d'aucune négociation. Carrefour paie le prix demandé par le producteur. Le groupe de supermarchés ne revendique pas l'exclusivité, et les volumes livrés au(x) magasin(s) Carrefour ne peuvent dépasser 20 % du volume total du producteur. Carrefour n'impose pas non plus de garanties de livraison : le producteur livre ce qu'il peut, quand il le peut.