Carrefour teste un magasin-robot à Bruxelles

D’ici peu Carrefour lancera un magasin hautement automatisé, ouvert tous les jours, 24 heures sur 24. Ce projet pilote combine un point de retrait pour courses online avec un grand distributeur proposant toutes sortes de produits.


Destiné aux gares et quartiers citadins très fréquentés

Cette année encore ou au plus tard début de l’an prochain Carrefour ouvrira un nouveau type de supérette Express près de la Grand-Place de Bruxelles, à deux pas de la Gare Centrale. Le magasin sera ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.


« Les gens entrent et indiquent sur un écran ce qu’ils souhaitent acheter. Ils payent et ensuite une machine prépare leur colis de courses », explique Baptiste van Outryve, porte-parole de Carrefour, au journal De Tijd. « Toutes les catégories de produits y sont en vente. Des produits frais, mais également des produits surgelés et des aliments secs. » En outre le magasin fait également office de point de retrait : « Les clients qui ont passé une commande en ligne, peuvent venir y retirer leur colis dans un locker. » Cette nouvelle supérette automatisée emploie autant de personnel qu’un Express classique, mais « réparti sur toute la journée et la nuit. Ils cuisent du pain par exemple et réapprovisionnent les stocks », ajoute le porte-parole.


Précisons qu’il s’agit d’un test, mais Carrefour visiblement croit au concept : « Nous pensons pouvoir ouvrir ce type de magasins là où le potentiel est élevé, mais où la place manque. Songez par exemple à un quartier urbain très fréquenté ou une gare. »