Christian Van Thillo (De Persgroep): « Privilégiez la valeur de votre marque »

La vision personnelle de Christian Van Thillo, CEO de De Persgroep, est loin de se limiter au monde des médias. En tant que visionnaire et entrepreneur, le magnat belge des médias nous parlera de ses espérances et ses rêves pour le secteur du retail lors du RetailDetail Congress 2019.


Le retail a un retard en matière de digitalisation

Il y a six ans Christian Van Thillo a déjà occupé le devant de la scène lors du RetailDetail Congress. A l’époque l’e-commerce en était encore à ses premiers balbutiements et en six ans de temps les choses ont bien changé. « Depuis le lancement de l’iPhone, cette évolution ne s’est plus arrêtée. La digitalisation est sans conteste le principal changement de ces dernières années : elle a redessiné tous les secteurs et continue de le faire », souligne Van Thillo.


Le CEO s’étonne toutefois que le secteur du retail soit encore en train de s’adapter à cette nouvelle réalité. Dans les médias le séisme s’est produit bien plus vite. « Dans le retail les grandes faillites continuent de se succéder. La disruption y survient de manière radicale, mais progressive. Les acteurs qui tardent à innover, succombent les uns après les autres et sont remplacés par de nouveaux modèles. »


Innovez en partant de votre marque

L’émergence des grandes plateformes en ligne, en particulier les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple, ndlr.), a pourtant un énorme impact sur tous les secteurs – tant dans les médias que dans le retail. Par expérience Van Thillo conseille de s’inspirer de ces géants technologiques et non pas d’essayer de les imiter ou de les égaler. « Innovez en partant de votre propre marque », conseille-t-il. « Ce que vous pouvez apprendre d’eux, c’est d’innover, mais partez toujours de la force de votre propre marque. »


Il est grand temps que les entreprises privilégient à nouveau la valeur de leur marque, estime le propriétaire de VTM, Het Laatste Nieuws, Q-Music et autres. Suite à la concurrence online, notamment, le prix  prime au détriment des valeurs, des expériences et des sentiments qu’une marque peut évoquer pour les gens. En outre la prédominance du prix nuit aux marges. Ainsi les marques se nuisent à elles-mêmes, observe le CEO.


Tout ce qui se situe entre les deux, est hors du coup

S’appuyer sur sa propre force, signifie donc qu’il faut faire des choix réfléchis, selon le CEO : les reprises et fusions peuvent s’avérer nécessaires pour générer des économies d’échelle et des synergies, mais pas besoin nécessairement de bâtir un empire comme De Persgroep. « Interrogez-vous sur la nécessité d’un élargissement d’échelle? Je pense que nous évoluons vers un paysage où il faut soit être très grand, soit très spécialisé. Tout ce qui se situe entre les deux, est hors du coup. »


Actuellement certains groupes de médias tentent de se transformer en réelle plateforme de commerce et de vente ; une tendance qui selon Van Thillo n’est pas nécessairement la bonne voie à suivre : « A mon avis, il ne faut pas en tant que média vouloir changer de métier. Inversement je ne pense pas qu’il soit indiqué qu’une marque ou un retailer veuille mettre sur pied sa propre plateforme de médias. Là encore la question se pose de savoir ce dont votre marque a besoin. »


Les données sont un facteur d’hygiène

Néanmoins il y a aussi des certitudes : aujourd’hui les données sont une condition sine qua non, souligne Van Thillo : « L’utilisation intelligente de données est un élément de base au même titre que le marketing ou la production, c’est devenu un facteur d’hygiène, tout simplement. Je vois par exemple une utilisation judicieuse des données chez bol.com ou Coolblue, où on ne me submerge pas inutilement de publicités, mais où je trouve ce que je cherche en trois clics, grâce aux infos qu’ils ont sur moi. »


Les données et la personnalisation – qui nécessitent une dimension digitale – sont indissociables de l’expérience physique : « J’espère que nous ne verrons pas les centres-villes se dégrader. J’espère aussi que nos rues commerçantes n’accueilleront pas uniquement  de grandes chaînes mondiales, comme Zara ou H&M. Mais cela n’arrivera pas : les marques et entreprises ont repris conscience qu’elles doivent raconter une histoire et pour faire découvrir cette histoire, tout le monde – même les e-commerçants – revient s’installer dans les rues commerçantes », conclut-il.


Comment les retailers peuvent-ils se réinventer dans un monde en pleine mutation ? Réponse avec Christian Van Thillo lors du RetailDetail Congress, qui se tiendra le 25 avril au San Marco Village (Schelle). Les visiteurs ont le choix entre trois avant-programmes thématiques avec des présentations de retailers comme Switch, FNG, Kinepolis et bien d’autres. Lors du programme principal en soirée, plusieurs CEO de premier plan dévoileront leur plan d’attaque, sous le thème ‘Back to Attack’ : outre Christian Van Thillo, Peter Hinssen (Nexxworks) et Elise Vanaudenhove (Euro Shoe Group / Bristol) ont d’ores et déjà répondu présent. Cliquez ici pour de plus amples informations ou pour réserver vos tickets.