Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

Colruyt Group : CA en hausse, bénéfice en baisse

La pression promotionnelle accrue dans le retail alimentaire belge pèse sur les résultats de Colruyt Group, comme en témoignent les chiffres semestriels. Malgré une hausse du chiffre d'affaires et de la part de marché, les marges diminuent.

Part de marché en hausse

Durant la première moitié de l’exercice comptable 2017/2018 le chiffre d’affaires comparable de Colruyt Group a progressé de 3,7% à plus de 4,4 milliards d’euros. A noter que ces chiffres ne comprennent pas les résultats de l'activité de restauration hors domicile française Pro à Pro, cédée par Colruyt à Metro en début d’année. Au premier semestre la part de marché de Colruyt Group en Belgique (Colruyt, OKay et Spar) a augmenté de 8 points de base à 31,89%.


Par contre la marge bénéficiaire brute a régressé de 26,2% à 25,7%. Une baisse qui s’explique par la pression accrue sur les prix et les promotions, explique Colruyt Group : il y a eu davantage d’actions promotionnelles chez les concurrents, auxquelles Colruyt, conformément à sa politique du meilleur prix, a réagi par des baisses de prix. « L’enseigne Colruyt garantit à ses clients le meilleur prix pour chaque produit, à tout moment. Par conséquent les fortes hausses des prix d’achat pratiquées par les fournisseurs n’ont pu être répercutées que tardivement et de  manière limitée », explique le groupe dans un communiqué de presse. Le retailer évoque également l’augmentation des achats transfrontaliers, suite à la hausse des accises sur l’alcool, et la part accrue des marques propres.


Colruyt Group s’efforce de maîtriser les coûts, mais parallèlement le groupe poursuit ses investissements à long terme dans le personnel, l’efficacité, la durabilité et les projets de transformation. En 2017/2018 les coûts opérationnels nets se sont élevés à 17,8% du chiffre d’affaires (contre 17,9% l’exercice précédent).


Augmentation de la part online

Le chiffre d’affaires de l’activité retail a augmenté de 3,2% à 3,683 milliards d’euros. La branche retail représente 82,6% du chiffre d’affaires consolidé. Le chiffre d’affaires des magasins Colruyt en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg a augmenté de 1,9%, grâce à l’inflation des prix de vente et à la croissance du volume. Colruyt continue d’investir dans l’extension et la transformation de ses magasins : durant le premier semestre 2017/2018 sept magasins ont été convertis selon le nouveau concept et 29 autres magasins ont adopté le nouveau ‘look & feel’. Le déploiement des nouveaux aménagements de magasins se déroule selon le planning et sera terminé d’ici fin 2017.


OKay, Bio-Planet et Cru réunis ont généré une croissance du chiffre d’affaires de plus de 7%, grâce à de nouvelles ouvertures de magasins, à l’afflux de nouveaux clients et à l’inflation des prix de vente. Durant la première moitié de l’exercice 2017/2018 un nouveau magasin OKay a ouvert ses portes, ainsi que deux Bio-Planet. Le chiffre d’affaires commun de Dreamland et Dreambaby a progressé de 7,3% par rapport à l’an dernier. La part des ventes en ligne dans chiffre d’affaires total continue de progresser. Le chiffre d’affaires du commerce de gros a augmenté de 0,9% à 391 millions d’euros. Les magasins Spar Colruyt Group ont enregistré une croissance du chiffre d'affaires supérieure à la moyenne et une rentabilité parmi les meilleures sur le marché.


Colruyt Group reste prudent dans ses pronostics : à court terme le groupe ne prévoit pas d’amélioration significative du climat économique pour le consommateur en Belgique et en France et confirme à nouveau « qu’il prendra toutes les mesures nécessaires afin que le résultat net sur l’ensemble de l’exercice 2017/2018 se rapproche autant que possible du résultat net comparable de l’exercice précédent (348 millions d’euros). »