Colruyt investit dans des robots français

Colruyt investit dans des robots français
Scallog

Colruyt a pris une participation minoritaire de 23,7 % dans Scallog, une start-up française développant des robots logistiques. La chaîne de supermarchés souhaite également utiliser cette technologie à l’avenir.

 

Gain de temps

Scallog fabrique des robots qui aident les magasiniers à préparer leurs commandes (traitement des commandes). Ainsi, les opérateurs humains doivent parcourir beaucoup moins de distances, ce qui leur permet de gagner un temps précieux. Certaines grandes entreprises font déjà appel aux services de la start-up comme L’Oréal, Airbus et Decathlon.

 

« Scallog offre tous les éléments nécessaires pour être soutenu par notre groupe », déclare le CEO Jef Colruyt au journal De Tijd. Il fait référence, entre autres, à la capacité d’innovation de la start-up, à ses travailleurs spécialisés ainsi qu’à l’évolutivité de leur technologie. La chaîne de supermarchés a également déjà réalisé des tests avec des robots Scallog et souhaite elle-même les utiliser à terme.

 

Scallog a été fondée en 2013 par Olivier Rochet et dispose d’un grand centre d’essais et de développement à Nanterre, près de Paris. L’entreprise compte aujourd’hui une cinquantaine d’employés, un nombre qui passera à quatre-vingts dans les dix-huit prochains mois. Elle reflète l’ambition d’Olivier Rochet de faire de son entreprise le leader européen de la robotique logistique.