Croissance de Fox & Cie sur un marché du jouet en déclin

Malgré le recul du marché du jouet, la chaîne belge Fox & Cie affiche une belle croissance. La stratégie distinctive de l’enseigne porte ses fruits.  En 2020 la chaîne compte poursuivre sur cette voie : les premières ouvertures de magasins sont déjà programmées.


Image durable


2019 a été une année difficile pour le marché du jouet belge :  le chiffre d’affaires a reculé de 3% à 400 millions d’euros. Les jeux de cour de récré comme les toupies à mains, ainsi que les grandes licences ont fait défaut. A l’exception de Lego les cinq plus grands fabricants de jouets ont vu leurs ventes régresser depuis 2018. Bon nombre de magasins ont dû fermer leurs portes.


Malgré ce repli du marché, Foc & Cie est parvenu à progresser : la chaîne belge a clôturé l’année avec une croissance de son chiffre d’affaires 17%, en grande partie grâce à l’ouverture de quatre nouveaux magasins, tous situés à Bruxelles. Sur base comparable le chiffre d’affaires a augmenté de 2%. C’est ce qu’annonce l’entreprise dans un communiqué de presse. Les clés de ce succès, selon le co-fondateur Frédéric Henrotte ? Un positionnement de niche avec des articles exclusifs et un service personnalisé, une image durable et une approche multicanale.


Fox & Cie entend poursuivre cette tendance ascendante en 2020 : durant le premier trimestre l’enseigna a déjà prévu l’ouverture de deux nouveaux magasins, à Auvelais et Bertrix. Actuellement la chaîne emploie 70 personnes et compte 18 magasins (9 succursales et 9 en franchise), dont le chiffre d’affaires cumulé a atteint 7,6 millions d’euros (hors TVA) en 2019.