Des magasins durables grâce à l’éclairage circulaire ? Signify vous accompagne dans votre démarche

Signify

(Publireportage) L'Europe prône une économie circulaire et les consommateurs attendent eux aussi des détaillants qu'ils agissent de manière plus durable. Signify lance un concept intéressant à cet égard : l'éclairage circulaire des magasins. Ça vous parle ?

 

Vers une économie circulaire

L'Europe veut être totalement circulaire d'ici à 2050 : tous les matériaux et l'énergie nécessaire à leur production seront renouvelables. Dans une économie circulaire, les produits et les matériaux sont utilisés au maximum et rien de précieux n'est détruit. Les déchets n'existent plus, car les produits sont réutilisés le mieux possible à travers un cycle biologique ou technologique.
 

Dans une économie circulaire, le commerce de détail a également un rôle évident à jouer. Il suffit de penser aux nombreux produits que les consommateurs achètent : ils ont souvent une courte durée de vie et finissent à la poubelle après avoir été (brièvement) utilisés. Notre économie actuelle repose majoritairement sur le principe de l’« obsolescence » : les produits sont délibérément rendus obsolètes afin d'être remplacés plus tôt. En raison du raccourcissement délibéré des cycles de vie et des possibilités de réparation réduites (ou non rentables) des produits, les consommateurs jettent beaucoup. Les matières premières, les matériaux et les produits sont systématiquement gaspillés.

 

La montagne de déchets grandit

Si l'Europe veut concrétiser son ambition d'une économie entièrement circulaire d'ici à 2050, les détaillants devront également repenser leurs modèles économiques Aux Pays-Bas, par exemple, 1,2 million de vêtements neufs sont détruits chaque année. Sur l'ensemble des vêtements jetés et usagés, 15 % finissent dans les conteneurs à vêtements. La grande majorité (135 millions de kilos par an) est brûlée ou jetée à la poubelle.
 

Et la montagne de déchets grandit. Au rythme actuel de consommation et de production, le poids des déchets dans la mer aura dépassé celui des poissons vivants en 2050. Les 40 % de plastiques utilisés pour les emballages, dont une grande partie est vendue par les détaillants, y contribuent largement.
 

Mais les locaux commerciaux sont également une composante importante de l’économie : au Pays-Bas, 40 % de tous les matériaux sont consommés par la bâtiment, dont environ 10 % sont consommés par le commerce de détail ! Il en est de même en Belgique.

 

Le consommateur le demande

Outre l'impact que le commerce de détail peut avoir sur les flux de matières susmentionnés, il existe une autre raison pour laquelle l'économie circulaire est pertinente pour le commerce de détail. Les consommateurs exigent de plus en plus des détaillants qu’ils développent des activités durables. Quarante pour cent d'entre eux tiennent compte de la durabilité lorsqu'ils choisissent un magasin, cinq pour cent considèrent même que c’est un critère très important.
 

Et les consommateurs hollandais font des choix de plus en plus conscients et ne se tournent plus naturellement vers de nouveaux produits. Ainsi, 74 % des consommateurs déclarent qu'ils souhaiteraient modifier partiellement ou totalement leur comportement d'achat. Sans oublier les réglementations, comme l'interdiction des plastiques à usage unique, qui vont de plus en plus loin.

 

En tant que détaillant, comment faire le premier pas vers la circularité ?

Réduire l'utilisation de matériaux d'emballage, stimuler le recyclage, proposer des leasings ou des services de réparation et réduire la consommation d'énergie : autant d'activités qui contribuent à l'économie circulaire.
 

Plus que jamais, la place du client est centrale. Les détaillants sont de plus en plus tenus d'être transparents sur leur processus de production, sur ce qu'ils vendent et comment ils le vendent.
 

On peut également penser à des modèles de revenus circulaires. De nombreuses entreprises y répondent déjà en concevant leurs chaînes d'approvisionnement, leurs modèles commerciaux et leurs processus de production de manière plus circulaire.
 

Quelques exemples parlants ? Bol.com vend les produits retournés par l'intermédiaire de tiers. Coolblue dispose de son propre service de réparation. PostNL teste des emballages réutilisables et la marque de vêtements MUD Jeans propose des modèles de leasing pour les jeans.
 

Parmi ces exemples inspirants, on constate que la plupart ne sont pas seulement plus durables ou circulaires, mais qu'ils présentent également d'autres avantages pour le client. Par exemple, de nombreuses solutions circulaires sont moins chères pour les clients, sont de meilleure qualité et ont une durée de vie plus longue.

 

Éclairage circulaire

De plus en plus de détaillants et d'entreprises reconnaissent l'importance de la durabilité. Dans le contexte de cette révolution silencieuse, Signify prend les devants dans le domaine de l’éclairage.
 

Avec l'éclairage circulaire, l'éclairage n'est pas jeté après l’utilisation mais réutilisé. L'accent est donc mis sur l'économie circulaire, où la « possession » est remplacée par l'« utilisation ». Signify reste propriétaire de l'éclairage jusqu'à la fin du contrat et veille à ce qu'il soit réparé ou remplacé en temps voulu. Et, cerise sur le gâteau : comme l'éclairage circulaire dure plus longtemps, a une seconde vie et économise beaucoup d'énergie, c’est beaucoup plus avantageux !

 

Signify est neutre en CO2

La durabilité est inscrite dans l’ADN de Signify et l'entreprise est très en avance à cet égard. Elle l’a prouvé en septembre 2020 en franchissant une étape cruciale. Depuis cette date, toutes les activités mondiales de Signify sont neutres en carbone et fonctionnent à 100 % à l'électricité renouvelable.
 

Cela signifie que Signify a réduit ses émissions d’exploitation de plus de 70 % depuis 2010, en adoptant des technologies plus efficaces sur le plan énergétique dans ses usines, en passant à un transport des produits plus durable des et en améliorant la planification logistique. Depuis 2021, Signify propose également des emballages sans plastique.

 

Brighter lives, better world

Mais ça ne s’arrête pas là. Brighter Lives, Better World 2025 est notre nouveau programme de durabilité après avoir atteint la neutralité carbone. Notre objectif est maintenant de doubler l'accélération durable. D’ici à 2025, Signify veut doubler la part de l'économie circulaire de 16 % à 32 % grâce aux services circulaires. Nous accompagnerons également nos clients dans leur quête de durabilité grâce à notre proposition, afin qu'ils puissent eux aussi être neutres en carbone et prendre des mesures pour promouvoir la durabilité et s’armer pour l’avenir.
 

L'Europe veut être neutre en carbone. Signify l'est déjà. Plus encore, Signify veut aller deux fois plus loin que ce que prévoient les objectifs climatiques de l’accord de Paris.

 

Téléchargez notre livre blanc

Vous voulez en savoir plus sur les modèles économiques circulaires dans le commerce de détail ? Téléchargez ici le livre blanc « En route vers le commerce circulaire ».