Des nuages sombres s’amoncellent au-dessus des hypermarchés Cora

Des nuages sombres s’amoncellent au-dessus des hypermarchés Cora

Selon le journal L’Echo, Cora annoncera très prochainement une vaste restructuration. Un conseil d’entreprise extraordinaire devrait avoir lieu la semaine prochaine. La direction de Cora nuance l’information.

Procédure de la sonnette d’alarme

Selon le quotidien, Cora a activé la fameuse ‘procédure de la sonnette d’alarme’ conformément à l’article 633 du Code des Sociétés. C’est ce qui ressort d’un acte publié au Moniteur belge. Le Code des Sociétés prévoit que lorsqu’une société constate que l’actif net s’est réduit à un montant inférieur à la moitié ou au quart du capital social, l’assemblée générale doit se prononcer concernant la dissolution anticipée ou non de la société.


Toutefois il ne s’agirait pas d’une liquidation totale, ajoute L’Echo, car – comme il est précisé dans le Moniteur – les actionnaires sont appelés à « soutenir la proposition du conseil d’administration » et à « décider de poursuivre les activités, en tenant compte des mesures de redressement  annoncées ».  Aucune précision n’a été donnée concernant ces mesures  : y aura-t-il des fermetures de magasins ou des licenciements et si oui combien ? De plus amples détails à ce sujet devraient suivre la semaine prochaine. En 2014 Cora avait déjà supprimé 447 emplois. Actuellement la chaîne emploie encore 2.471 personnes (2.104 équivalents temps pleins).


« Pas de licenciement collectif ou de fermetures »

Dans un communiqué de presse diffusé aujourd’hui la direction de Cora nuance l’information concernant « la possible annonce d’un plan de restructuration. La direction tient à préciser qu’elle n’a pas l’intention de lancer une telle procédure. »


Selon Cora, l’acte publié au Moniteur belge est une obligation financière et juridique « qui ne signifie aucunement l’annonce d’un plan de licenciement collectif ou l’annonce de fermeture de magasins, que du contraire. Des réunions extraordinaires avec les Conseils d’entreprise des magasins sont prévues mardi prochain pour aborder ce point. »


Ensuite la direction poursuivra le dialogue avec les partenaires sociaux « en vue de rechercher les équilibres organisationnels et économiques pour rendre l’entreprise autonome financièrement et profitable économiquement. »


Les pertes s’accumulent

Les difficultés de Cora ne datent pas d’hier. La chaîne d’hypermarchés a clôturé l’exercice 2015 avec une perte nette de 22,5 millions d’euros. Les années précédentes Cora était déjà dans le rouge, avec une perte de 11,5 millions d’euros en 2013 et de 19,4 millions d’euros en 2014. Le chiffre d’affaires affiche également une tendance à la baisse : en 2013 le groupe a vendu pour plus de 636 millions d’euros de produits, ensuite en 2015 le chiffre d’affaires des sept magasins belges a chuté en-deçà des 600 millions d’euros (589 millions d’euros pour être précis) pour le première fois.


Cora est une chaîne d’hypermarchés appartenant au groupe franco-belge Louis Delhaize, qui détient également Match/Smatch (supermarchés), Delfood (notamment les supérettes Louis Delhaize) et Delitraiteur (magasins de proximité). Le groupe dans son ensemble a réalisé un chiffre d’affaires de 1,256 milliard d’euros en 2015 et emploie 3.664 personnes.