Des retards d’approvisionnement chez Action

Le coronavirus provoque des retards d’approvisionnement chez Action
Photo : defotoberg / Shutterstock.com

Les magasins Action sont confrontés à des problèmes de réassortiment. En raison de retards en Chine et de la baisse d’activité dans les centres de distribution, le discounter n’était pas prêt à affronter la ruée du déconfinement. Résultat : des rayons sont toujours vides dans certains magasins.

 

Faux départ

L’enseigne a confirmé ses problèmes d’approvisionnement au sortir de la crise sanitaire à la radio néerlandaise BNR. Les centres de distribution en Allemagne, en France et en Pologne ont fonctionné à capacité réduite pendant des semaines, quand ils n’ont pas été purement et simplement fermés. Par conséquent, ils disposaient encore de nombreux stocks d’articles obsolètes – comme des décorations de Pâques – quand les magasins de Belgique et de France, entre autres, ont été subitement autorisés à rouvrir.

 

Le discounter non-food n’était pas non plus prêt à faire face à un tel engouement à la réouverture : « On nous a imposé un arrêt d'urgence, puis nous avons dû repartir pied au plancher. En Belgique et en France d’énormes files d’attente se sont formées devant les portes de nos magasins », a reconnu Yvette Moll, porte-parole d'Action, à la BNR. La chaîne a d’ailleurs remarqué que les consommateurs faisaient toujours des réserves.

 

En outre, Action est confrontée à des retards de livraison depuis la Chine, selon l’enseigne moins pour les importations directes que pour les livraisons passant par des intermédiaires. Afin d’éviter les rayons vides, le retailer revoit sa logistique et réorganise ses stocks. Il arrive même que des magasins français soient réapprovisionnés à partir d’un entrepôt néerlandais, par exemple. Bien que les stocks disponibles varient considérablement d’un magasin à l’autre, les pénuries peuvent atteindre jusqu’à 15 % de l’assortiment.