Ecover développe un liquide-vaisselle à base de déchets d’AB InBev

Ecover ontwikkelt afwasmiddel met afval AB InBev

Ecover et AB InBev s’associent : le fabricant de produits ménagers écologiques utilise de l’alcool résiduel, obtenu après le brassage de bière sans alcool, comme matière première pour un nouveau liquide-vaisselle.


Popularité croissante de la bière sans alcool

Le nouveau liquide-vaisselle d’Ecover, baptisé ‘Too Good to Waste’, comprend au moins un quart d’eau et d’éthanol, des ingrédients résiduels provenant du processus de brassage de la bière. Vu la demande croissante de bière sans alcool AB InBev dispose de plus en plus d’alcool résiduel. « Lorsque la popularité des bières sans alcool était limitée, l'alcool résiduel n'était qu'un flux de déchets que l’on décomposait de façon organique », explique Yleni De Neve, responsable environnement chez AB InBev Europe. « Notre partenariat avec Ecover représente une étape importante vers une économie durable et renouvelable. »


Pour Ecover ce nouveau liquide-vaisselle n’est qu’un début : « Nous avons tout remis à plat pour réfléchir à la manière dont nous pouvions utiliser des ingrédients déjà existants et qui étaient jusqu’à présent perdus – envisageant donc les déchets comme une opportunité plutôt que comme un problème », explique le manager innovation Tom Domen. Dans les années à venir l’entreprise  veut développer d’autres produits, composés (partiellement) de déchets résiduels. Ecover tente également des expériences avec des produits fabriqués à partir de déchets contenant des résidus de CO2.


AB InBev pour sa part entend poursuivre la durabilisation de son processus de production et continuer à réfléchir à d’éventuelles applications pour les déchets résiduels, comme les résidus de céréales et l’éthanol. Ainsi le brasseur est déjà parvenu à transformer l’éthanol en biogaz pour véhicules. « Notre vision à long terme est de transformer l'alcool en un co-produit efficace et non plus en produit résiduel », conclut De Neve.