En 2018 les Belges ont dépensé 10,67 milliards d’euros en ligne

2018 a été une année record pour l’e-commerce belge : l’an dernier les Belges ont dépensé 10,67 milliards d’euros en ligne, soit un demi-milliard d’euros de plus qu’en 2017.


La catégorie des jouets en forte croissance

Le consommateur belge a acheté en moyenne 11,6 fois via internet, pour un montant total de 1273 euros. Selon BeCommerce Market Monitor, à l’heure actuelle 18% des dépenses totales s’effectuent  en ligne. En Flandre la hausse est plus marquée (+8%) qu’en Wallonie (+4%). Plus encore : au dernier trimestre de 2018 les dépenses online en Wallonie ont reculé de 3% par rapport au même trimestre en 2017.


La catégorie des ‘voyages en avion et hébergements’ reste la plus prisée en ligne avec 85%, suivie des tickets pour attractions et événements (77%) et des vacances à forfait (65%). La catégorie des jouets affiche la plus forte croissance (+38%). Bien que la part online des dépenses pour la santé et la beauté reste modeste, cette catégorie gagne en importance avec une croissance de 35%. L’habillement arrive en troisième position avec 18%.


Le paiement mobile gagne en popularité

Les Belges sont de plus en plus nombreux à opter pour le smartphone lors d’achats via internet : « En 2018 un Belge sur trois a utilisé son smartphone pour au moins un achat. En 2017 ce pourcentage se limitait à 28%. En outre, le Belge dépense en moyenne 62 euros par voie mobile », précise Sofie Geeroms, directrice de BeCommerce. Le laptop occupe toujours la première place, avec une part de 52%. Le desktop suit en deuxième position, mais perd du terrain : ‘seuls’ 28% des dépenses en ligne ont eu lieu via un desktop.


« A noter également l’intérêt grandissant pour le ‘V-commerce : 28% des personnes interrogées aimeraient utiliser un assistant vocal comme Siri ou Google Assistant lors du shopping en ligne. De plus, 7% des répondants disent déjà avoir eu recours à cette technologie au moins une fois. »


Au niveau des moyens de paiement, la tête du classement est occupée par Bancontact, utilisé par 68% des e-acheteurs, ce qui représente 30% des dépenses totales en ligne. La carte de crédit se classe deuxième avec 42%. PayPal poursuit son ascension : en 2018 plus d’un Belge sur trois a utilisé PayPal, l’équivalent de 9% des dépenses en ligne.