Google adapte son service Google Shopping pour satisfaire l’Europe

Google adapte son service Google Shopping pour satisfaire l’Europe

En vue de se conformer aux règles de l’Union européenne, Google va créer une unité séparée pour son service Google Shopping, qui sera obligé d’enchérir face à ses concurrents pour apparaître en tête des résultats du moteur de recherche.

Position dominante

Pour rappel : récemment Google s’est vu infliger une amende record par l’Union européenne pour avoir abuser de sa position dominante sur le marché afin de favoriser ses propres produits dans les résultats de recherche. Ce jeudi 28 septembre le géant américain d’internet devra proposer une solution à ce problème. Pour Google il s’agira avant tout de démontrer qu’il traite ses concurrents sur pied d’égalité et qu’il ne s’octroie pas de privilèges en raison de sa position dominante.


C’est pourquoi Google propose qu’à l’avenir Google Shopping opère comme une unité séparée de Google et utilise ses propres revenus pour acheter des espaces publicitaires. C’est qu’affirment des sources proches du dossier, citées par Bloomberg.


Amendes supplémentaires

Google affichera dix espaces au sommet de son moteur de recherche, qui seront vendus aux plus offrant. Google Shopping pourra également participer aux enchères. Ce système d’enchère permet donc un traitement égalitaire des concurrents en vue d’obtenir les meilleurs espaces publicitaires. Pour ne pas donner l’impression que Google subsidie son canal Shopping, l’unité fonctionnera comme une division financièrement autonome.


Le géant américain se voit contraint de procéder à ces changements, car l’Union européenne menace de lui infliger des amendes supplémentaires s'il ne se conforme pas aux règles europénnes.