Hema est « réservé » aux propriétaires de Parcom et de Jumbo

Hema est « réservé » aux propriétaires de Parcom et de Jumbo
Photo: Keitma / Shutterstock.com

Hema a conclu un accord (préliminaire) avec le candidat à l'acquisition Parcom et la famille Van Eerd, propriétaire de Jumbo. Le consortium dispose de huit semaines pour obtenir le financement. Parallèlement, la chaîne de grands magasins annonce également de bons résultats trimestriels.

 

Un délai de consultation de huit semaines

Hema a trouvé son acheteur : la chaîne de grands magasins est réservée au consortium composé de Parcom et Mississippi Ventures (le véhicule d'investissement de la famille Van Eerd, propriétaire de Jumbo), qui investiront chacun 50% dans l'acquisition. L'accord générera un montant brut de 440 millions d'euros pour les créanciers de la chaîne de grands magasins.


Toutefois, plusieurs conditions doivent encore être remplies avant de pouvoir parler d’un achat définitif. Les repreneurs disposent d'un délai maximum de huit semaines pour poursuivre la procédure de due diligence et obtenir un financement auprès des banques hollandaises. Le consortium promet également, avec la direction de Hema, d’établir un business plan pour définir les ambitions de croissance de la chaîne. L'expérience de la famille Van Eerd dans la vente au détail est très utile, affirme Hema.

 

Baisse limitée du chiffre d'affaires

Parallèlement, Hema fait également état de résultats « solides » au deuxième trimestre. La chaîne de grands magasins affirme avoir enregistré de meilleurs chiffres que la « concurrence directe dans toutes les catégories non alimentaires ». Le chiffre d’affaires a diminué de 4% au deuxième trimestre, descendant à 284,4 millions d’euros. Certes, ce trimestre comprenait le mois de mai, au cours duquel de nombreux magasins internationaux ont été fermés. Le chiffre d'affaires est reparti à la hausse en juin. En Belgique et au Luxembourg, le chiffre d’affaires n’a cependant baissé que de 2,7%.


Le BAIIDA normalisé s'est élevé à 51,0 millions d'euros, soit 2,5% de moins qu'à la même période l’année dernière. Hema estime avoir la capacité financière suffisante pour pouvoir investir dans les développements futurs.