IKEA va fabriquer des produits à partir de déchets plastiques sauvages

De bekende IKEA banner

Le géant du meuble suédois IKEA veut s’attaquer au problème du plastique dans les océans et rejoint l’initiative NextWave qui vise à recycler les déchets plastiques sauvages avant qu’ils ne se retrouvent dans les océans. IKEA a pour objectif de devenir la première chaîne retail commerciale au monde à se préoccuper des déchets plastiques sauvages.

 
Le combat contre le plastique est déjà engagé

En début d’année, IKEA annonçait déjà vouloir s’engager à ne plus utiliser de produits jetables en plastique dès 2020, et ce dans le cadre de son projet à devenir une entreprise circulaire en 2030. Aujourd’hui, l’entreprise superpuissante s’associe à NextWave, une initiative qui vise à unir des entreprises, des chercheurs et des ONG dans leur engagement à transformer à grande échelle des déchets plastiques sauvages en matières premières. Plus de 86 millions de tonnes de plastique se trouvent actuellement dans les océans.

 

Le nom ‘déchets plastiques sauvages’ est utilisé pour désigner tous les déchets plastiques qui risquent de se déverser dans les océans. Il s’agit de tous les produits en plastique qui se trouvent à proximité des cours d’eau tels que les rivières, les lacs et les mers, et qui trouvent ainsi leur chemin vers les océans.


NextWave, la prochaine étape dans les projets de développement durable d’IKEA

 « Nous ne pouvons pas sous-estimer les conséquences des déchets plastiques sauvages. IKEA souhaite apporter sa pierre à l’édifice en coopérant à la recherche d'une solution positive et proactive. L’adhésion à NextWave nous donne l’occasion de travailler sur ce projet avec d’autres entreprises. Ensemble, nous voulons créer de gigantesques chaînes retail qui utilisent les déchets plastiques sauvages dans leur processus de production. Nous pouvons tirer des leçons de l’approche de l’autre et offrir ainsi des avantages aux entreprises, à la société et à l’environnement », affirme Lena Pripp Kovac, responsable développement durable.

 

IKEA s’est clairement fixé des objectifs de développement durable : d’ici 2030 au plus tard, l’entreprise vise à fabriquer tous ses produits et emballages à partir de matières premières renouvelables ou recyclées. Cela signifie également qu’il n’y aura plus de production de produits en plastique à base de pétrole fossile. L’entreprise suédoise espère pouvoir présenter les premiers prototypes de produits fabriqués à partir de déchets plastiques sauvages fin 2019. « IKEA souhaite que les déchets plastiques sauvages deviennent la matière première de l’avenir. En prenant des mesures, nous nous assurons que les déchets plastiques ne se déverseront plus les océans. Nous espérons que la participation à l’initiative NextWave permettra d’apporter de nouvelles idées novatrices. Nous voulons également encourager d’autres entreprises à suivre notre exemple », conclut Kovac.