Intérêt qatari pour Selfridges

Intérêt qatari pour Selfridges
Shutterstock.com

Selfridges est en négociation avec des investisseurs qataris. La transaction s’effectuerait aux alentours de quatre milliards de livres (4,7 milliards d’euros). Le grand magasin de luxe changerait ainsi de mains pour la première fois en près de vingt ans.

 

Enchères

Selon le Mail on Sunday, des fonds liés au Qatar seraient en pole position dans le rachat Selfridges. L’État du Moyen-Orient acquerrait ainsi un deuxième grand magasin important à Londres.  Harrods est déjà passé aux mains des Qataris en 2010 par l’intermédiaire du fonds souverain Qatar Investment Authority.

 

Après une année difficile marquée par plusieurs mois de fermeture, la richissime famille Weston, actuelle propriétaire, a ouvert une procédure d’enchères pour Selfridges en juillet. Le groupe exploite quatre magasins Selfridges au Royaume-Uni, mais possède également Brown Thomas et Arnotts en Irlande, Holt Renfrew au Canada et de Bijenkorf aux Pays-Bas. Toutefois, les Qataris seraient principalement intéressés par les activités britanniques.

 

Selfridges a été fondé en 1908 par Harry Gordon Selfridge, un magnat américain de la grande distribution en a rapidement fait une marque de renommée mondiale. Il a quitté son poste de président en 1941.

 

Le milliardaire canadien Galen Weston avait racheté Selfridges en 2003 pour 598 millions de livres (environ 700 millions d’euros). Il est décédé en avril à l’âge de 80 ans et c’est sa fille Alannah Weston qui est désormais à la tête de la chaîne de grands magasins.