L’e-commerce européen poursuit sa forte croissance

L’e-commerce en Europe continue son ascension : en 2019 le chiffre d’affaires en ligne devrait atteindre 621 milliards d’euros, soit une croissance de 13% par rapport à 2018. La crainte d’acheter en ligne s’atténue de plus en plus.


La Belgique toujours à la traîne

Selon le nouveau rapport des fédérations sectorielles Eurocommerce et Ecommerce Europe, le commerce en ligne B2C en Europe atteindra 621 milliards d’euros de chiffre d’affaires. La croissance à deux chiffres est avant tout attribuable à l’Europe de l’Ouest, qui aujourd’hui s’accapare 66% du gâteau du e-commerce européen. L’an dernier l’e-commerce B2C représentait 3,82% du produit national brut de Europe de l’Ouest.


Bien que l’Europe du Nord ait la pénétration internet la plus élevée, celle de l’Europe de l’Ouest s’élève déjà à 92,3%. En Belgique 90% de la population a accès à internet. Parmi eux 67% ont effectué des achats en ligne l’an dernier : notre pays se positionne ainsi au milieu du classement européen, mais obtient le score le plus bas de tous les pays d’Europe de l’Ouest. Les Pays-Bas font partie de peloton de tête avec 84% d’e-acheteurs.


Bol.com domine aux Pays-Bas et en Belgique

Les e-acheteurs belges effectuent 64% de leurs achats dans d’autres pays d’Union européenne et 19% ailleurs. Les Belges sont donc plus fidèles à l’Europe que les Hollandais qui n’effectuent que 42% de leurs achats dans les pays d’UE et 32% ailleurs.  Par contre les Hollandais achètent 10% de plus sur leur marché domestique – environ un quart de tous les achats en ligne. Les Turcs sont les plus fidèles à leur marché domestique et n’effectue que 14% de leurs achats à l’étranger.


L’an dernier aux Pays-Bas le chiffre d’affaires online a progressé de 5,3%. Près de la moitié des e-shoppers ont opté pour une livraison à domicile en journée. Parmi les webshops enregistrant les plus fortes ventes, bol.com arrive largement en tête avec un chiffre d’affaires de 1.220 millions d’euros, suivi de Cooblue et Zalando avec respectivement 884 millions d’euros et 670 millions d’euros. Parmi les sept plus grands vendeurs en ligne, quatre sont néerlandais.


En Belgique aussi bol.com occupe la première place avec un chiffre d’affaires de 386 millions d’euros. Coolbue occupe la 2ème position (322 millions d’euros) et Amazon.fr arrive en troisième position (153 millions d’euros). Le seul acteur belge dans le top-7 est Vandenborre, en septième position. Au niveau des paiements la moitié des Belges préfèrent payer avec Bancontact, contre 46% avec la carte de crédit. 64% optent pour la livraison à domicile.


Quasiment pas d’obstacles

Sur l’ensemble de l’Europe, Amazon est le plus grand, bien qu’AliExpress soit le plus grand dans les d’Europe Centrale, ainsi qu’au Portugal. Les Espagnols, les Portugais et les Hongrois se montrent les plus méfiants à l’égard du e-commerce, notamment au niveau de la sécurité : ils sont un sur cinq à ne pas oser faire du shopping en ligne pour cette raison.


A noter que dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest les e-acheteurs ne ressentent quasiment pas d’obstacles : à peine 1% des Belges craint des problèmes au niveau de la livraison et seuls 5% des Hollandais se méfient des paiements en ligne. Les Belges ne sont plus que 17% à ne pas acheter en ligne, parce qu’ils préfèrent le shopping physique, tandis qu’aux Pays-Bas ce pourcentage est de 11%.