L’Europe impose un prix de référence pour lutter contre les « fausses soldes »

Shutterstock.com

La nouvelle directive européenne qui entrera en vigueur à partir de la prochaine période de soldes devrait mieux protéger les consommateurs contre les « fausses soldes ». Les rabais devront alors être calculés sur la base d’un prix de référence correspondant au prix le plus bas auquel le produit a été vendu au cours des 30 jours précédant le début des soldes.

 

De discrètes hausses de prix

Avec l’introduction du prix de référence, le gouvernement veut lutter contre les fausses soldes, c’est-à-dire la pratique qui consiste à augmenter juste avant le début de la période des soldes. Dans la pratique, des consommateurs qui pensent faire une bonne affaire en arrivent ainsi à payer certains articles plus cher qu’en dehors des soldes. L’Inspection économique a effectué 6776 contrôles sur l’affichage des prix l’an dernier. Elle a constaté une ou plusieurs infractions dans près de 30% des cas, rapporte Het Laatste Nieuws.

 

Selon la secrétaire d’État Eva De Bleeker, ces règles plus strictes permettront aux consommateurs de disposer d’informations plus transparentes et plus correctes sur les remises accordées. « Les commerçants qui ne respectent pas cette obligation ou continuent à frauder recevront la visite de l’Inspection économique. » Les consommateurs peuvent également signaler les abus via un point de contact.