L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés

L’Europe souhaite un meilleur encadrement pour les franchisés
Shutterstock

Hier, le Parlement européen a adopté le rapport ‘Sur le fonctionnement du franchisage dans le secteur du commerce de détail’.  Il reprend plusieurs points qui devraient renforcer la position du franchisé.

Un ancrage légal

Le rapport, qui a été initié par le parlementaire néerlandais Dennis de Jong, indique que le franchisé se trouve souvent en position de faiblesse et il propose une série de solutions pour y remédier.  Dans le rapport, De Jong demande surtout un ancrage légal des codes nationaux de franchisage, comme c’est le cas dans le Nederlandse Franchise Code.


Quelques points importants qui ressortent du rapport sont notamment quinze jours de réflexion avant la signature des contrats, des clauses de concurrence raisonnables et des bons accords à propos des ventes sur internet.

 
L’exemple des Pays-Bas

Het Vakcentrum, le défenseur néerlandais des intérêts des commerçants indépendants et des franchisés, estime que le fait que les problèmes soient discutés au Parlement européen est déjà un signal positif.  « Ce rapport déséquilibré qui a été confirmé par le Parlement européen, était la raison pour laquelle le code de franchisage a vu le jour aux Pays-Bas.  Le Nederlandse Franchise Code (NFC) répond à une quantité de points formulés par le Parlement Européen qui ont attrait au franchisage », selon Het Vakcentrum.


 « Maintenant, il est primordial d’imposer l’application du code pour éviter des pratiques commerciales malhonnêtes dans le franchisage.  Le ministre Kamp peut donc envoyer le NFC, y compris la proposition de loi concernant l’ancrage légal, à Bruxelles comme exemple à suivre. »
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

Fox & Cie ouvre un 17ème magasin de jouets à Tournai

21/06/2018

La chaîne wallonne de magasins de jouets Fox & Cie a ouvert son 17ème point de vente dans le centre commercial Les Bastions à Tournai. « Quelle crise du marché du jouet ? », se demande l’enseigne.

Tom&Co vise 100 nouveaux points de vente en France

21/06/2018

L’enseigne belge d’animaleries Tom&Co poursuit son expansion sur le marché français : un 25ème magasin vient d’ouvrir ses portes à Nantes, selon le nouveau concept, et sept autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année.

La France envisage une taxe sur l’e-commerce

21/06/2018

A l’avenir les commandes en ligne pourraient devenir plus chères pour les consommateurs français : une nouvelle proposition de loi prévoit une taxe de 1 à 2% sur le prix de vente, en fonction de la distance de livraison.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Google investit 550 millions de dollars dans JD.com

18/06/2018

Personne n’a intérêt à rater le train sur la marché asiatique grandissant. Google aussi en est  bien conscient : les Américains prennent une participation dans JD.com, le grand concurrent d’Alibaba.