La dette de V&D s’élève à au moins 100 millions d’euros

La dette de V&D s’élève à au moins 100 millions d’euros

D’après le premier rapport de faillite, V&D et la chaîne de restaurants La Place auraient encore plus de 100 millions d’euros de dettes à rembourser, dont au moins 25 millions d’euros au Fisc.

Peu de candidats pour une reprise

Pour l’instant la dette est estimée à 92 millions d’euros, mais les curateurs prévoient que plusieurs dizaines de millions d’euros viendront encore s’y ajouter. Certains créanciers, notamment les bailleurs, n’ont pas encore introduit leurs créances. Pour l’instant on ignore encore quel montant les créanciers récupéreront.


Le rapport indique que la chaîne de grands magasin durant son dernier exercice (de février à novembre 2015) a subi une perte de 49 millions d’euros. La Place par contre a enregistré un résultat d’exploitation positif d’un million d’euros.


Selon les curateurs, la faillite de V&D est due au malaise général dans le retail, en combinaison avec quelques autres facteurs. Ainsi le concept de l’enseigne était quelque peu vieillot et la nouvelle stratégie n’a pu être mise en œuvre à temps. Le groupe a  également dû faire face à quelques charges imprévues. De plus, les candidats ont été peu nombreux à manifester leur intérêt pour une éventuelle reprise de la chaîne de grands magasins.


La Place par contre a été racheté par Jumbo, alors que la relance de V&D n’a pas abouti, en raison de problèmes de financement.