La famille Blokker jette l’éponge : Blokker est en vente

La famille Blokker souhaite se défaire de sa propre chaîne de magasins : après 122 années d’existence, le retailer néerlandais vient de mettre ‘ses’ magasins Blokker en vente. Le Holding Blokker se disloque donc complètement.

 
La fin d’un empire retail néerlandais

Toutes les enseignes restantes du Holding Blokker sont à vendre : outre la chaîne éponyme, les magasins Big Bazar et Maxi Toys sont également à reprendre. C’est ce qu’a confirmé Michiel Witteveen, président du conseil des commissaires, au journal Financieele Dagblad. C’est ainsi que s’achèvent les 122 années d’existence du holding familial néerlandais.

 
Après avoir vendu les chaînes Intertoys, Xenos et Leen Bakker, les propriétaires avaient pourtant affirmé vouloir accorder toute leur attention aux magasins Blokker au sein du holding et affronter l’avenir avec de nouvelles ressources. Aujourd’hui, la famille semble avoir décidé de jeter l’éponge. Il semble néanmoins que plusieurs candidats repreneurs se soient manifestés, selon Witteveen. Le dirigeant précise qu’il est en pourparlers avec Parcom en Waterland. Il n’exclut pas non plus d’éventuels acheteurs étrangers. Le prix demandé n’a pas été dévoilé.
 

Depuis 1896

Ce qui est certain, c’est que les enseignes seront en vente à bon prix : le holding est déficitaire depuis 2014 et a clôturé l’année 2017 avec 344 millions d’euros de pertes, alors que le chiffre d’affaires atteignait 1,6 milliard d’euros.


Blokker a été fondé en 1896 sous le nom de ‘De goedkope IJzer- en Houtwinkel’ par Jacob Blokker et son épouse Saapke. Dans les années 1980, l’entreprise est devenue un véritable empire retail, également avec les enseignes  Bart Smit, Leen Bakker, Xenos et Marskramer. Suite à une restructuration majeure, l’entreprise  compte encore 430 magasins aux Pays-Bas et 128 en Belgique à l’heure actuelle.