La fusion entre Karstadt et Kaufhof finalisée

Le mariage entre les chaînes de grands magasins allemandes Karstadt et Kaufhof a finalement été scellé. Après des mois de négociations les banques ont donné leur accord. Revers de la médaille : 5.000 emplois seront supprimés.

Prédominance symbolique de Karstadt

Désormais Karstadt et Kaufhof, les dernières chaînes de grands magasins en Allemagne, poursuivront leur chemin ensemble. Il en était question depuis longtemps, mais récemment la fusion semblait compromise. A présent les banques ont donné leur accord, rapporte le journal Süddeutsche Zeitung. Toutefois il ne s'agira pas d'un mariage sur pied d'égalité : le propriétaire de Karstadt, Signa, détiendra une participation majoriataire symbolique de 50,01% dans la coentreprise. Selon des sources proches du dossier, l'accord sera signé le 15 septembre.

 

Parmi les 20.000 emplois de la nouvelle entité fusionnée, 5.000 seront supprimés d'emblée. Un plan social est en préparation, mais même les employés restants craignent de moins bonnes conditions de travail.

 

Hudson’s Bay exclu du management?

Apparemment Kaufhof était au bord de la faillite, rapporte le journal allemand. Depuis la reprise par le canadien Hudson’s Bay, l'enseigne accumule les pertes.

 

Selon la rumeur, les banques auraient exigé que le management complet de l'entreprise fusionnée proviennent de chez Karstadt. On sait d'ores et déjà que le CEO de la nouvelle entité combinée sera Stephan Fanderl, ex-CEO de Karstadt et actuellement actif au sein de la maison-mère Signa, tandis que Miguel Müllenbach a été nommé comme CFO. Hudson’s Bay siégerait uniquement dans le nouveau conseil d'administration.