La guerre commerciale plombe les prévisions d’Alibaba

Alibaba a revu à la baisse ses prévisions pour l’exercice en cours : bien que les ventes records soient encore à venir, notamment lors du Singles’ Day et des fêtes de fin d’année, le retailer chinois craint les conséquences de la guerre commerciale avec les Etats-Unis.

 
La croissance ralentit plus fortement que prévu

C’est ce qu’a annoncé l’entreprise lors de la publication des chiffres du troisième trimestre qui étaient déjà inférieurs aux prévisions. Durant le trimestre qui s’est terminé fin septembre, Alibaba a réalisé un chiffre d’affaires de près de 11 milliards d’euros, une hausse de 54% par rapport à l’année précédente. Ces chiffres du géant chinois de l’e-tail sont principalement dus au département services cloud et IT qui a progressé de 90,5%. Les places de marché retail d’Alibaba ont vu leur croissance ralentir à 37%, soit la plus faible croissance depuis 2016. Le bénéfice net a toutefois augmenté de 5%, plus que prévu.


Pour l’ensemble de l’exercice, qui se termine en mars, le géant technologique de Hangzhou table sur un chiffre d’affaires entre 375 et 383 milliards de yuans (47,5 à 48,5 milliards d’euros). Il s’agit d’une baisse de 4 à 6% par rapport à ce qui avait été annoncé auparavant. Alibaba n’est pas le seul à se retrouver dans cette situation : son rival Amazon a également été obligé d’admettre des résultats trimestriels décevants et a ajusté ses prévisions.
 

Alibaba compte abandonner ses projets américains ?

Les préoccupations se situent sur le marché intérieur chinois, où la confiance des consommateurs est en berne à cause de la guerre commerciale américano-chinoise. Alibaba craint que les consommateurs ne reportent d’importants achats, c’est ce qu’expliquent les dirigeants de l’entreprise à Reuters. Le gouvernement chinois vient également de dévoiler de nouvelles règlementations plus strictes en matière de financement et de publicité en ligne.

Le dirigeant Jack Ma croit que la guerre commerciale pourrait même durer 20 ans et il en profite pour émettre des menaces visant à abandonner immédiatement les projets d’expansion aux Etats-Unis. Il aurait voulu créer un million d’emplois aux Etats-Unis en proposant des produits américains à la vente sur la plateforme, mais selon l’homme d’affaires, cela ne sera plus possible maintenant.
 
Cette nouvelle survient juste avant le Singles’ Day, le festival d’achat annuel d’Alibaba qui avait engendré  un chiffre d’affaires de plus de 20 milliards d’euros le 11 novembre dernier. Le géant chinois de l’internet table encore toujours sur une augmentation des ventes et sur un nombre croissant d’utilisateurs lors de cette journée festive d’achat, mais s’attend à ce qu’elle rapporte moins à cause d’investissements supplémentaires dans le marketing et le retail physique.